Les chiffres relatifs au Covid-19 durant la première semaine de mars annoncent une accalmie de la situation pandémique en France. Ces évolutions positives ont conduit les autorités sanitaires à alléger les mesures d’hygiène en vigueur. À compter du 14 mars 2022, présenter le pass sanitaire et porter un masque ne sont plus obligatoires, avec quelques exceptions.

Un bilan positif est annoncé dans le contexte médical lié au coronavirus en Métropole. Des valeurs encourageantes ont été émises. Les recensements journaliers et les moyennes hebdomadaires des cas d'infection à ce virus ont diminué. Les effectifs de malades admis en réanimation ont aussi suivi cette décroissance.

Depuis la mi-mars, le chef du gouvernement a autorisé quelques allègements sur les réglementations anti-Covid. Ces nouvelles dispositions concernent surtout le pass et le masque dont les obligations de présentation et de port sont abrogées. Toutefois, les mesures sanitaires sont à maintenir pour limiter les contaminations et ainsi éviter une nouvelle recrudescence.

La vaccination continue en parallèle et les statistiques médicales sont rassurantes

La moyenne enregistrée pour les 7 jours précédant le 4 mars donne une valeur de 52 173 nouvelles contaminations. La semaine précédente, elle a été de 52 173 cas, contre 63 131 cas. Cette baisse a aussi été ressentie sur le nombre de contaminations quotidiennes. Les chiffres sont passés de 60 225 cas le 3 mars à 57 789 le lendemain.


Au sein des structures hospitalières de réanimation, le nombre de patients soignés a également décru. En une semaine, le nombre de malades occupant les lits au sein de ces services a diminué de 393. En effet, le nombre de patients positifs a été réduit de 2 546 à 2 153. En 1 jour, les chiffres ont évolué à la baisse de 2 231 à 2 153 malades hospitalisés.

Ces données annonçant les dernières évolutions de cette pandémie dans l'Hexagone émanent des autorités de santé en France. Cette entité a évoqué un taux de vaccination modéré variant selon les schémas vaccinaux. Les statistiques citent que 79 % des Français ont bénéficié de doses complètes. 80,4 % de la population ont eu au minimum leur première dose de vaccin anti-Covid.

Depuis l'apparition de cette épidémie devenue en peu de temps une pandémie, les prestations d'assurance maladie ont évolué. Un devis mutuelle devient nécessaire pour l'évaluation des offres disponibles.

Vers l'application d'une restriction sanitaire moins sévère

Le premier ministre Jean Castex a autorisé les sorties sans masque, avec quelques exceptions. Lorsque l'on prend un transport en commun, le port de ce moyen de protection reste toujours obligatoire. Dans ce communiqué, il a également évoqué un allègement sur la présentation du pass sanitaire. Désormais, l'accès est libre dans les lieux où ce document de vaccination a été auparavant exigé. Malgré ces constats prometteur, Santé publique France maintient que :

Dans ce contexte favorable, il apparaît indispensable de maintenir les gestes barrières (le port du masque, le lavage des mains, l'aération des lieux clos) dans la perspective d'une approche globale de prévention et notamment pour protéger les plus vulnérables.

Les premiers jours du mois de mars 2022 ont été marqués par une diminution du nombre de cas positif au Covid-19. Cela inclut les nouvelles contaminations, le taux d'hospitalisation, etc. Des mesures moins strictes ont été prises suite à cette tendance décroissante. En effet, depuis le 14 mars, les règles pour se protéger du Covid-19 sur le territoire français ont été assouplies.