Lors du Ségur de la santé – grande concertation destinée à la refonte du système de santé suite aux défaillances observées pendant les temps forts de la pandémie –, le gouvernement a annoncé l’octroi d’un budget de deux milliards d’euros en faveur du développement du digital en santé. L’objectif étant de donner un coup d’accélérateur à la transformation numérique du secteur.

Moderniser le secteur santé

Ce financement permettra d'ériger l'identifiant national de santé et le partage de dossier médical comme fondements de la digitalisation du secteur.

Des dispositifs d'incitation forte à l'usage seront par ailleurs mis en œuvre en ce qui concerne le partage de l'historique médical, du rapport d'hospitalisation et des résultats d'analyse biologique et d'imagerie médicale, et ce, à travers un service de messagerie sécurisé.

En outre, le gouvernement soutient le développement de la télésanté. Dans cette optique, les dispositions d'assouplissement instaurées pendant la crise pandémique sont maintenues.

Les statistiques ont en effet rapporté une forte hausse des téléconsultations pendant le confinement. À titre d'illustration, au mois d'avril, près de 1,1 million d'actes ont été enregistrés auprès de l'Assurance maladie.


Une partie de cette enveloppe sera destinée au secteur médico-social. Ce dernier pourra investir dans les équipements de base, les solutions logicielles fondamentales et les services d'échange nécessaires (assurance santé, aide sociale, etc.) pour sa transformation numérique sur les cinq prochaines années.

Un budget de 600 millions d'euros est notamment dédié à cet effet, contre 30 millions d'euros initialement. Ces initiatives visent à accélérer la modernisation des solutions numériques dans le système de santé.

Accélérer le changement

Le marché de l'e-santé français présente un fort potentiel. Celui-ci étant estimé à 22 milliards d'euros. Pour atteindre les objectifs fixés, les données de santé doivent être plus accessibles et la filière numérique en santé mieux structurée.

Ce déblocage de fonds est en phase avec les objectifs du programme national du numérique en santé. Dévoilée en avril 2019, cette feuille de route s'appuie sur le numérique pour réformer le système de santé de manière durable.

Déjà à l'époque, il s'agissait d'un soutien budgétaire inédit en faveur du digital en santé, et générateur d'une accélération remarquable.