La grippe saisonnière passait inaperçue depuis deux ans avec la pandémie du Covid-19 en France. 2022 semble toutefois marquer son retour avec un nombre de cas en hausse ces derniers jours. Elle tend également à se propager dans presque toutes les régions de la France métropolitaine. L’allègement des mesures sanitaires fait partie des raisons avancées pour expliquer cette circulation virale.

Les professionnels de santé sont unanimes. La grippe fait à nouveau son apparition en France après deux années où elle était quasiment absente. Elle survient assez tardivement comparée aux années précédentes. Les chiffres indiquent toutefois une forte propagation. Courbatures, fièvres et maux de tête en sont les principaux symptômes. Les médecins se perdent parfois avec le Covid-19 qui reste actif dans l'Hexagone. D'ailleurs, les protocoles sanitaires appliqués pendant ces périodes de pandémie a contribué à faire freiner la grippe saisonnière. L'assouplissement décidé depuis le mois de mars 2022 aurait inversement favorisé sa circulation. Les cas relevés sont de plus en plus nombreux.


Des patients souffrant à la fois de grippe et de Covid-19

La situation change de celle observée en 2021 où les cas de grippe se révélaient en nombre limité. Cette baisse pourrait d'ailleurs expliquer l'augmentation soudaine des contaminations pour la saison 2022. Le système immunitaire se renforce chaque année lorsque le virus se propage sur le territoire national. Son absence au cours des deux dernières années aurait ainsi fragilisé la population.

Le nombre de cas a particulièrement augmenté sur les dernières semaines de mars. Le taux de consultation partagé par le Réseau Sentinelles le confirme. Il est passé de 75 pour 100 000 habitants à 146 pour 100 000 habitants. Cependant, le diagnostic n'est pas toujours facile à faire. La grippe réapparaît en effet alors que le virus du Covid-19 continue de circuler en France. Des tests sont réalisés pour avoir un diagnostic précis. Un cas sur deux concernerait la grippe, mais il arrive que le patient présente les deux maladies. La double infection serait néanmoins rare.

La vaccination reste une solution pour limiter les risques d'une contamination à la grippe hivernale. Elle est parfois remboursée par la mutuelle santé, selon le contrat souscrit par l'assuré. La couverture vaccinale reste importante à ce jour selon les autorités.

Des risques d'hospitalisation

Pour les professionnels de santé, la recrudescence de la grippe saisonnière est en partie due à l'assouplissement des règles sanitaires. Effectivement, le quotidien des Français a été marqué par les gestes barrières, le confinement et le télétravail depuis la pandémie. Le masque n'est plus obligatoire aujourd'hui même dans les lieux fermés, exception faite pour les transports en commun. Très peu de personnes continuent ainsi de le porter.

Les données du 18 mars 2022 indiquent une présence du virus grippal dans toutes les régions de la France métropolitaine. Elle a pourtant été constatée dans quatre régions uniquement une semaine auparavant. Seule la Corse est épargnée actuellement. Toutes les classes d'âge sont aussi touchées et voient une hausse des cas de contamination. Elle serait toutefois plus marquée pour la population de 15 à 64 ans. Des formes plus sévères ont été identifiées et leur nombre a même augmenté. Elles conduisent parfois à une hospitalisation.