Selon une étude récente, le risque de suicide est moindre chez les hommes qui réduisent leur temps de travail au profit de leur vie de famille. Être aux petits soins pour leurs enfants et leurs proches leur permettrait en effet de varier les sources d’activité et les relations sociales et de casser la routine.

Les causes de la mortalité par suicide chez les hommes

D'après l'Observatoire national du suicide, 8 580 décès enregistrés en 2016 en France sont dus au suicide et 75 % des personnes décédées sont des hommes. Cette surmortalité masculine est un phénomène constaté dans plusieurs pays.

Les résultats de nombreuses recherches ont permis de savoir que la mortalité par suicide chez la gent masculine est due principalement au stress, aux pressions au travail, et au poids du rôle de père de famille.

À partir de ces constats, Silvia Sara Canetto, professeure de psychologie à l'université d'État du Colorado, a conclu que les tendances suicidaires chez les hommes sont surtout causées par leurs comportements dans la vie privée.


En cas de symptôme dépressif chez l'un des membres de votre famille, n'hésitez pas à mobiliser votre mutuelle santé qui prendra en charge la consultation chez le psychologue.

Passer plus de temps en famille : un bon remède contre le suicide

Les hommes qui s'investissent excessivement au travail et qui négligent leur vie familiale deviennent fragiles en cas de problème comme le chômage, un poste menacé, etc., des situations qui augmentent le risque de suicide.

Selon les résultats des travaux menés par la professeure Canetto et son équipe, dans les pays où les hommes déclarent consacrer plus de temps à leur famille, le taux de suicide est faible bien que le taux de chômage soit élevé. Par contre, dans les pays où les hommes disent passer plus de temps au travail et être moins disponibles pour s'occuper de leur familiale alors que le taux de chômage est élevé, le risque de suicide est important.

Ceci démontre que le fait de passer plus de temps en famille permet aux hommes de réduire le risque de comportements suicidaires, notamment dans les pays en proie à des situations économiques difficiles.

La professeure Canetto rajoute également que

L'implication des hommes dans les tâches ménagères et les soins aux enfants permettrait d'alléger la charge qui pèse sur les femmes.