La pandémie du Covid-19 affiche un regain de contaminations ces dernières semaines, tant en Europe qu’outre-Atlantique, du fait notamment de la présence du variant Delta réputé par sa forte capacité de contagion. Les indicateurs épidémiologiques s’affolent à nouveau aux États-Unis, une situation à laquelle les autorités sanitaires trouvent explication au taux de non-vaccination encore élevé dans certains États.

Si les dépenses liées à la Covid-19 sont amplement prises en charge en France, ce n'est pas forcément le cas dans les autres pays. Aux États-Unis, le système de santé présente quelques failles impactant sur le portefeuille des ménages, à défaut de souscription à une couverture complémentaire et de réalisation au préalable d'un devis mutuelle santé.

Plusieurs foyers en sont actuellement affectés à cause de la remontée des nombres de personnes contaminées. En effet, ces derniers ont dépassé le seuil de 100 000 par jour depuis quelques semaines. Un niveau pour la première fois atteint en novembre 2020 et dont la tendance actuelle inquiète les experts, d'autant que les hospitalisations affichent également une nette hausse.


Une remontée des chiffres quelque peu inquiétante

202,1 millions, c'est le nombre de cas positifs au Coronavirus dans le monde, depuis sa première apparition, dont 18 % sont recensés rien qu'aux États-Unis. En effet, l'on comptait 36 099 344 individus contaminations dans le pays au mercredi 11 août 2021, soit près de 400 000 cas supplémentaires en trois jours (35,7 millions au 8 août dernier).

Les nouveaux cas remontent à 141 652 par jour en moyenne s'ils étaient de 100 000 le samedi 7 août, selon les données du CDC. Pour rappel, cette barre a été atteinte en novembre 2020 avant que les chiffres quotidiens ne se fussent envolés aux alentours de 250 000 en janvier 2021, une hausse tendancielle affichée avant le début de la campagne vaccinale.

Les admissions hospitalières sont tout aussi inquiétantes. De fait, en début du mois, le nombre d'hospitalisations ont augmenté de 30 % en une semaine, à raison de + 44 000 malades de covid-19 hospitalisés sur tout le territoire. En outre, d'après l'Université Johns Hopkins, sur sept jours, 620 patients sont décédés en moyenne par jour au 11 août, contre 500 environ cinq jours auparavant et près de 270 deux semaines plus tôt.

50,1 % sont vaccinés, mais peu le sont dans le Sud

Cet affolement des indicateurs s'explique sans nul doute par la présence de la mutation Delta du virus. Il convient, en effet, d'admettre que ce variant est bien plus contagieux que ses prédécesseurs alors qu'il est détecté dans près de 80 % des nouveaux cas aux États-Unis.


La solution la mieux efficace pour freiner la propagation serait alors, d'après les experts, de renforcer la campagne de vaccination. À Rochelle Walensky, directrice du CDC, de souligner auprès de CNN :

Nos modèles montrent que si nous ne (vaccinons pas les gens), nous pourrions être jusqu'à plusieurs centaines de milliers de cas par jour, similaire à notre augmentation de début janvier.

Certes, 355 768 825 doses de vaccins anticovid ont été administrées jusqu'ici. Et plus de 166,2 millions d'Américains, soit plus de la moitié de la population (50,1 %) disposent d'un schéma vaccinal complet, selon toujours le CDC. Mais le taux de non immunisés dans le Sud inquiète quelque peu. De fait, bon nombre d'États y enregistrent un taux de transmission le plus élevé, notamment en Alabama, en Arkansas, en Louisiane et en Mississippi.

En ce qui concerne la Floride, le record quotidien de nouvelles contaminations y a été battu pendant deux jours successifs, avec 23 903 de cas positifs en 24 h. Quant aux hospitalisations, 13 750 patients COVID ont été recensés samedi 7 août dernier par le département américain de la Santé et des Services sociaux.