À l’horizon 2050, 50 % des habitants des pays riches pourraient être atteints de myopie. Aujourd’hui, cette pathologie de la vision touche de plus en plus de personnes, notamment en Asie. Un continent où une prévalence de 90 % a été constatée chez les jeunes. En parallèle, en France le nombre d’enfants sujets au trouble croît aussi constamment.

Partout autour du globe, les personnes souffrant de myopie se multiplient, inquiétant les ophtalmologues. Selon une étude, 50 % de la population des pays développés pourraient en être sujets d'ici trente ans, dont 10 % gravement. En réaction à cette recrudescence, l'Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild ouvrira l'année prochaine un « Institut de la myopie ». Ce sera une première en France. Son chef du service d'ophtalmologie, Ramin Tadayoni, l'a annoncé le 27 janvier 2022 durant une conférence de presse.

Aujourd'hui, certains médicaments (des lentilles d'orthokératologie ou des collyres) permettent de ralentir le développement de la pathologie oculaire. De son côté, la chirurgie réfractive accroît le confort optique des patients.


Les cas de myopie dans le monde exploseront dans les années à venir

D'après le CHU de Poitiers, le traitement de la myopie s'effectue avec des lentilles de contact ou des verres de lunettes concaves. Ces instruments, remboursés par les contrats de mutuelle familiale, permettent de repousser l'image sur la rétine, vers l'arrière. Ce qui contribue à l'amélioration de la netteté de la vision. Dans cet objectif, les experts conseillent aux parents de procéder à des dépistages réguliers pour leurs enfants. Par ailleurs, ils préconisent également :

  • D'amoindrir les activités de longue durée en vision de près ;
  • De privilégier tant que possible les activités en extérieur.

Pour revenir à la flambée des cas de myopie, elle paraissait jusqu'à présent limitée aux pays asiatiques. Toutefois, dans les prochaines années, le reste de la planète sera confronté au même problème. Dans les années 2010, un rapport chiffrait à environ 90 % la prévalence du trouble chez les jeunes asiatiques.

Un trouble qui concerne actuellement 40 % des Français

Selon une étude scientifique récente, l'origine de celui-ci porte surtout sur des facteurs environnementaux. En effet, le risque d'en être atteint s'accroît à cause notamment :

  • Du manque d'exposition à la lumière du soleil ;
  • Du temps passé devant les écrans.

Gilles Martin, ophtalmologue à l'hôpital susmentionné, alerte qu'avec le mode de vie urbain, ce risque s'élève aujourd'hui à son paroxysme.

Concrètement, la myopie se manifeste par une vision floue de loin, mais claire de près. Un trouble résultant d'un allongement démesuré de l'œil dont certaines formes peuvent entraîner des dégâts sérieux. Lorsque le degré de myopie dépasse les -6,00 sur l'échelle de dioptrie, l'on peut voir notamment apparaître :

  • Une cataracte précoce ;
  • Un glaucome.

Selon Ramin Tadayoni, deux personnes sur cinq sont aujourd'hui myopes en France, avec entre 5 et 10 % de types sévères. De façon détaillée, 26,8 millions d'individus souffrent de ce problème oculaire dans le pays. Ces deux taux suivent une tendance ascendante, et surtout :

[…] Il y a de plus en plus d'enfants myopes.