À une semaine du coup d’envoi des Jeux olympiques, le Japon fait face à une pénurie des vaccins anti-covid. De nombreux rendez-vous sont annulés. La campagne de vaccination des jeunes a été reportée ». Beaucoup de communes ont dû ralentir leur rythme de vaccination. Tout cela met en péril la tenue de cet événement sportif qui devrait débuter le 23 juillet 2021.

Une campagne de vaccination qui tourne au ralenti

À quelques jours des Jeux olympiques de Tokyo, les vaccins anti-covid se font rares au pays du Soleil levant. Le gouvernement central n'arrive pas à acheminer les vaccins vers les municipalités, qui sont obligées d'annuler leurs rendez-vous.

Face à cette pénurie, nous avons dû annuler des réservations pour la première injection depuis le 12 juillet puisqu'aucune nouvelle dose n'a encore été envoyée par le gouvernement,

A déclaré le maire d'Osaka, la deuxième ville japonaise.

La ville de Chiba, située à l'est de Tokyo, a commencé à suspendre les prises de rendez-vous depuis peu. Beaucoup d'autres villes leur ont emboîté le pas, et les projets de vaccination des moins de 65 ans ont été également reportés., selon l'agence de presse Jiji Press.


Dès lors, les élus locaux sont sceptiques quant à l'atteinte de l'objectif fixé au tout début, qui était de vacciner la majorité de la population avant les JO.

La pression est vraiment à son comble pour le gouvernement Suga. Tokyo connaît actuellement une explosion des nouveaux cas., et si le Premier ministre espère encore que les Jeux se dérouleront normalement, il a malgré tout admis qu'il soit possible qu'ils se fassent à huit clos. La présidente du comité d'organisation des JO de Tokyo 2020 est favorable à cette dernière option.

Le Japon à la traîne parmi les pays du G7

Selon un ancien conseiller de l'OMS qui est devenu le superviseur des vaccinations à Soma,

Dans la préfecture de Fukushima, au nord du Japon, le problème n'est pas une pénurie, mais plus une mauvaise distribution.

Pfizer/BioNTech est le vaccin utilisé au Japon. Toutes les municipalités recensent leurs besoins et les communiquent au gouvernement central. Ce dernier possède tous les stocks et s'occupe ensuite de leur acheminement.

Au cours du mois de juin, malgré que plus d'un million de vaccins aient été réalisés pendant plusieurs jours consécutifs, seulement 12 % des Japonais étaient totalement vaccinés..

Selon un comparateur mutuelle santé, c'est le plus mauvais score des pays du G7, car pour les autres pays, ce taux se situe entre 31 % et 50 %.