Pendant l’été, Kellogg’s donne à ses employés la possibilité de quitter le bureau à midi les vendredis. Seulement, ces derniers devront accomplir leurs heures au cours de la semaine. D’après différents responsables de la compagnie, cela permet d’améliorer la productivité. Cette mesure aide en particulier les salariés à équilibrer vie privée et vie professionnelle.

Pour les entreprises, les effets de la crise sanitaire sont visibles sur tous les plans. Contraintes de faire preuve de vigilance afin d'endiguer la pandémie, elles pourraient davantage recourir au travail à distance. En outre, les sociétés ont également été amenées à porter leur attention sur les conditions de leurs employés au bureau. Dans cette optique, Kellogg's a jugé bon d'accorder du temps libre à ses salariés pendant l'été pour qu'ils puissent se détendre.

Jusqu'au mois de septembre prochain, ces derniers pourront profiter pleinement de leur vendredi après-midi. Cette décision s'appliquera aux 420 employés du quartier général situé à MediaCityUK, en Angleterre.


Plus de temps avec les proches

Dans un communiqué publié début mai, la société révèle qu'il ne s'agit pas d'une innovation. Grâce au dispositif « Heures d'été », les salariés peuvent quitter leur bureau chaque vendredi à 12 heures. En place depuis 14 ans, ce programme leur permet de profiter d'un weekend allongé d'une demi-journée. Les employés doivent cependant compléter les heures de travail stipulées dans leur contrat tout au long de la semaine.

Selon l'entreprise américaine, cette pratique permet aux employés de :

[…] S'adonner à des loisirs et de passer plus de temps avec leur famille et des amis.

La DRH de la branche anglaise de la marque, Sue Platt, affirme alors que la société accorde beaucoup d'importance à la flexibilité. Ainsi, elle encourage les individus concernés à profiter au maximum du dispositif en place. Cela augmente en effet le bien-être physique et mental des employés. Ce qui aura entre autres un impact sur leur recours à la mutuelle santé.

Par ailleurs, la productivité s'accroît quand le salarié passe davantage de temps éloigné de son lieu de travail annonce le communiqué.

Plus de motivation

L'assistante du responsable de marque, Florence Kayll, estime que les « Heures d'été » améliorent fortement la motivation pendant cette saison. D'après elle, personne ne souhaite être cloîtré dans son bureau lorsque le soleil brille le vendredi. Ainsi, chacun tente de remplir ses tâches pendant les autres jours.


De son côté, Sue Platt révèle que les personnes qui ont un sentiment d'équilibre entre leur vie privée et professionnelle :

[…] Travaillent 21 % plus dur que celles qui n'en ont pas.

Quant au responsable RSE pour l'Europe de Kellogg's, le programme susmentionné lui est d'une grande utilité. Pour cause, quitter le bureau plus tôt l'aide à éviter les bouchons le vendredi. Ceci lui permet alors de se requinquer lors de séjours à la campagne. Sans l'initiative, cela aurait envahi son week-end, confie-t-il.

Outre le dispositif « Heures d'été », l'entreprise américaine a également essayé de garantir le bien-être de ses employés par d'autres mesures. C'est notamment le cas de l'attribution d'une journée supplémentaire de congé annuel.