La troisième phase d’essai du traitement anti-Covid du laboratoire AstraZeneca montre des signes assez prometteurs. L’étude porte sur l’AZD7442, la première recherche sur la fusion d’une paire d’antigènes monoclonaux modifiés. Les résultats dévoilent que le remède préventif serait capable de réduire les éventuelles manifestations de symptômes chez les individus moins résistants.

Une étude sur près de 5 200 patients fragiles non contaminés par le Sras-CoV2 avait été effectuée par AstraZeneca. Une recherche élaborée aux États-Unis, en France, en Grande Bretagne, en Belgique, et en Espagne. Cela fait place à l'échec de la thérapie du laboratoire en mi-juin dernier. Le but étant de prévenir les manifestations du virus chez les non-vaccinés infectés disposant d'une mutuelle santé.

Les premiers résultats démontrent des menaces de symptômes du Covid-19 en baisse de 77 %, par rapport au placebo. De plus, 75 % des malades dévoile des signes de comorbidité. L'AZD7442 pourrait ainsi devenir un nouvel espoir contre la prolifération du coronavirus.


Deux anticorps en cause

L'AZD7442 se base sur la combinaison du tixagevimab et du cilgavimab. Ce sont deux cellules monoclonales prélevées chez les individus fragilisés par le Sras-CoV2. Il s'agit d'un système de conception du centre médical de l'université Vanderbilt de Nashville en Tennessee.

Actuellement, cette pratique est octroyée sous licence à l'AstraZeneca pour des essais sur des individus souscrivant ou non une mutuelle santé. L'établissement Anglo-suedois affirme l'importance de l'amélioration du dispositif.

En effet, la marque dévoile que cette optimisation :

Fait plus que tripler la durabilité de l'action du traitement par rapport à des anticorps conventionnels et pourrait offrir jusqu'à 12 mois de protection contre le Covid-19 après une seule administration.

Les résultats initiaux démontrent d'ailleurs que seuls 25 cas présentaient les symptômes du virus. AstraZeneca précise aussi que :

Il n'y a eu aucun cas de forme sévère ou de décès lié à la maladie, dans la branche ayant reçu l'AZD7442.

Contrairement au groupe ayant eu le placebo générant deux décès et trois formes aiguës.

Vers une utilisation thérapeutique ?

En attendant de nouveaux résultats, l'AstraZeneca souhaite rendre l'AZD7442 opérationnel rapidement. Pour ce faire, le laboratoire a soumis une demande de validation auprès des institutions de santé américaines. L'objectif étant de pouvoir employer le traitement en situation d'urgence ou sous conditions.


Le dispositif se base sur l'injection de corticoïdes (dexaméthasone) accompagnée de la prise d'oxygène. D'après l'essai Recovery, cela permettrait de mieux assurer les malades sous ventilation. En combinant la dexaméthasone avec le tocilizumab (anticorps monoclonal de suisse Roche), les effets seraient encore beaucoup plus encourageants.

Pour sa part, l'antiviral Remdesivir permettrait d'accélérer la convalescence des malades symptomatiques du coronavirus. Cette alternative signée laboratoire Gilead a été validée aux États-Unis, ensuite dans le continent européen en juillet 2020. Malheureusement, sa Haute Autorité Santé (HAS) l'avait taclée en jugeant ses résultats médicaux de faibles.

Quelques précisions à prendre en compte

L'AZD7442 est un traitement préventif qui ne remplace en aucun cas la vaccination quand celui-ci se fait par injection intramusculaire. C'est ce que révèle l'enseignant de l'Université du Colorado responsable de l'essai. D'après lui, ce remède s'adresse spécialement aux personnes qui :

Pourraient avoir besoin de davantage qu'un vaccin pour retrouver des vies normales.

Par ailleurs, l'efficacité des vaccins sur certains patients n'est plus fiable. C'est le cas des individus ayant subi des greffes de moelle, des opérations de transplantation ou de cancer. Mene Pangalos, vice-président exécutif et responsable R&D bio pharmaceutique de l'AstraZeneca ajoute que cette disposition est :

Le potentiel de protéger [ces personnes] contre les formes symptomatiques et graves du Covid-19, aux côtés des vaccins.

De nouvelles données seront dévoilées prochainement.