Passer ses dernières années chez soi constitue un rêve pour de nombreux séniors, mais peu parviennent à le réaliser. Pour beaucoup d’entre eux, le principal obstacle réside dans le manque de moyens financiers. Cependant, une étude récente révèle que le maintien à domicile est souvent plus économique qu’un séjour en établissement spécialisé. Malgré une augmentation de +4,5 % en 2023, le coût moyen pour vieillir dignement chez soi s’élève à 1 216 euros par mois. Ce chiffre est nettement inférieur au tarif mensuel moyen des EHPAD, qui était de 2 004 euros en 2019, selon les estimations de la CNSA.

Le maintien à domicile, une solution plus abordable qu’un séjour en EHPAD

Maintien à domicile : les coûts explosent pour les plus de 85 ans

Le coût du maintien à domicile est déterminé en fonction de diverses dépenses, telles que :

  • les frais de santé ;
  • l'aménagement du domicile ;
  • les aides et services ;
  • les activités.

Il est toutefois essentiel de faire la distinction entre les dépenses des moins de 85 ans, qui sont inférieures à 900 euros (695 euros pour les 65-75 ans et 885 euros pour les 75-85 ans), et celles des plus de 85 ans, qui atteignent en moyenne 2?070 euros par mois.

Les dépenses des moins de 85 ans sont majoritairement axées sur la santé. Celles-ci ont été modérément impactées par la mise en place de la réforme 100 % Santé en 2020,

Rappelle Benjamin Zimmer, directeur délégué associé de la Silver Alliance.


Après 85 ans, les dépenses explosent en raison de l'augmentation des cotisations de la complémentaire santé ainsi que la hausse des charges supplémentaires, telles que les aides à domicile ou la surveillance nocturne.

Retarder l'admission en EHPAD

Pourtant, la Drees indique que l'âge moyen d'entrée en EHPAD est de 85 ans et 8 mois, avec une médiane des résidents à 88 ans et 7 mois. C'est précisément au moment où les dépenses s'envolent que survient une admission massive en EHPAD.

De plus, après 85 ans, les dépenses laissent un « reste à vivre » moyen négatif pour les retraités , avec une pension de retraite moyenne de 1 420 euros nets en 2021, selon un rapport de la Drees.

Face à l'augmentation de près de +17 % du coût du bien-vivre à domicile depuis le premier baromètre de 2020, le gouvernement entend retarder au maximum l'entrée dans les établissements spécialisés.

Dans cette perspective, les pensions de base seront revalorisées de +5,3 % au 1er janvier 2024. La nouvelle année marquera également le lancement du dispositif Ma Prime Adapt', qui prend en charge entre 50 % et70 % des frais d'aménagement, comme l'installation d'un monte-escalier .

À retenir
  • Une étude récente démontre que le maintien à domicile coûte moins cher qu'un séjour en EHPAD.
  • Les coûts varient toutefois en fonction de l'âge, avec des dépenses plus faibles pour les moins de 85 ans.
  • Au-delà de 85 ans, les dépenses explosent, incitant à retarder l'entrée en EHPAD.
  • Des mesures gouvernementales, comme la revalorisation des pensions et le lancement de Ma Prime Adapt', visent à soutenir le maintien à domicile des séniors et à réduire les frais d'aménagement.