L’Assurance maladie ajuste sa stratégie de lutte contre le Covid-19 en fonction de l’évolution de la pandémie. Avec l’apparition des nouvelles variantes de la maladie, réputées plus contagieuses, l’institution renforce ses mesures d’accompagnement. Les personnes contaminées, tenues de s’isoler, bénéficient désormais de la visite à domicile d’un agent de santé libéral.

Améliorer les conditions d'isolement

« Tester - Alerter - Protéger », ce sont les mots d'ordre pour stopper la propagation du covid-19. Dans cette optique, isoler les porteurs du coronavirus le plus tôt possible et dans les meilleures conditions est devenu une priorité.

Dans l'Eure, l'Assurance maladie, en collaboration avec des agents de santé libéraux, propose une formule sur mesure d'accompagnement pour les personnes porteuses du covid-19 et qui doivent s'isoler. L'idée est d'aider les malades à traverser cette période difficile dans les meilleures conditions.

Entrée en vigueur le 21 janvier dernier, cet accompagnement prévoit un appui sanitaire, matériel et psychologique. Il comprend entre autres une aide aux démarches administratives, portage des courses, repas, etc. Tout le soutien dont le patient peut avoir besoin pour mieux vivre son isolement.


Une visite à domicile

Le point fort de ce soutien repose sur la visite à domicile d'un agent de santé. Si le patient le souhaite, il peut bénéficier gratuitement de cet accompagnement. La visite est en effet prise en charge en totalité par l'assurance maladie. En plus, il n'existe aucune avance de frais à débourser.

Lors de cette visite, l'agent de santé conseille le patient sur l'organisation de son isolement, propose des tests de dépistage aux membres de son foyer, et identifie les éventuels besoins d'appui complémentaires. Ceux-ci seront communiqués à la Cellule territoriale d'appui à l'isolement.

Afin de limiter le risque de propagation du virus, la mesure prévoit également une offre d'hébergement pour isoler le patient. Cette formule s'adresse principalement aux individus qui vivent en famille ou avec des personnes à risque.

Pour appeler le maximum d'infirmiers à prendre part à ce nouveau dispositif, l'Assurance Maladie de l'Eure a initié une campagne d'information à cette forme d'accompagnement auprès de la profession. Plus de 160 agents de santé participent aujourd'hui au mouvement.