Alors que Pfizer-BioNTech vient de recevoir l’approbation définitive de son vaccin le 23 août 2021, Moderna attend encore la décision de la FDA (Agence fédérale américaine de l’alimentation et du médicament). En effet, cette dernière ne détient jusqu’ici qu’une autorisation d’urgence étant donné que le dépôt de sa demande d’approbation complète a été effectué après celle de la biotech allemande.

Ayant réussi son entrée au S&P 500 le 21 juillet de cette année, Moderna se trouve à la tête du classement de l'indice général des grandes valeurs américaines. À ceci s'ajoutent les performances de son action sur le marché boursier depuis près de 2 ans : celle-ci a bondi de +2 000 % entre fin 2019 et mi-2021.

Les vaccins anti-covid devraient lui rapporter 19 milliards de dollars

Selon les prévisions, les vaccins anti-covid devraient rapporter 19 milliards de dollars à Moderna, contre 33,5 milliards de dollars pour Pfizer.

Le vaccin Moderna est disponible dans les pharmacies et les cabinets médicaux. Comme le Pfizer-bioNTech, il s'agit d'un vaccin à ARN messager qui peut être administré à toute personne âgée de 12 ans et plus.


Toutefois, selon certains analystes, les prévisions de vente ne permettent pas de garantir la viabilité à long terme des gains.

Certes, l'approbation définitive facilite la mise en œuvre des mandats de vaccination envisagés par de nombreuses institutions gouvernementales et entreprises, mais cela ne rassure pas pour autant les investisseurs.

La biotech américaine compte ainsi diversifier ses activités en misant sur d'autres innovations et sur le potentiel de l'ARN Messager pour d'autres applications médicales.

À titre de rappel, le vaccin contre le covid-19 est pris en charge en totalité par la sécurité sociale. Ainsi, la mutuelle santé n'intervient pas étant donné qu'il n'y a pas de reste à charge.

Entrée plus que réussie dans le S&P 500

Ayant fait son entrée dans l'indice boursier de référence S&P 500 le 21 juillet dernier, Moderna a vu ses actions atteindre 493,76 dollars au début du mois d'août.

Mais l'effervescence s'est calmée à la fin du mois avec un repli de plus de 93 dollars. Les analystes prévoient d'ailleurs une tendance baissière de l'action de la biotech dans les mois à venir bien que les résultats publiés pour le second trimestre aient dépassé les attentes de Wall Street.