Les mutuelles de santé se mettent au télétravail

Des changements qui s’imposaient

Selon les explications de Claude Leblois, directeur général de la mutuelle d’entreprise,

« Les besoins et exigences de la profession ne sont plus les mêmes. Les schémas traditionnels ne sont plus d’actualité. Il fallait repenser le modèle d’affaires et le mode de gestion ».

Grâce à sa nouvelle organisation, les Mutuelles du Soleil souhaitent responsabiliser ses salariés. La logique étant que si ces derniers sont heureux, la qualité de la production sera meilleure. Raison pour laquelle la mutuelle privilégie la confiance et l’autonomie dans ses relations avec ses collaborateurs. Le télétravail est ainsi présenté comme une option.


Une méthode de management adaptée au contexte actuel

Le mode de gouvernance choisi est d’autant plus logique compte tenu de l’évolution de l’environnement et des conditions de travail. On peut par exemple prendre en compte les contraintes des personnes qui vivent dans certaines villes où les embouteillages n’en finissent pas et rendent le trajet domicile-travail chronophage et stressant.

Par ailleurs, selon une étude IFOP, le présentéisme ne présente pas que des avantages. Ses conséquences peuvent être désastreuses lorsque le salarié est fatigué, malade, ou reste devant son écran pendant plusieurs heures.

Sa productivité diminue et le risque d’accident s’accroit. Une baisse de productivité qui coûte chaque année « entre 14 et 25 milliards d’euros aux entreprises », estime l’étude.

Pour le groupe Mutuelles du Soleil, le télétravail offre aussi un avantage pour le recrutement. Les Millenials apprécient la liberté dans la gestion de leur temps. Pour répondre à cette attente, le groupe entend instaurer un cadre où les jeunes pourront évoluer.

Crainte de l’isolement

Du côté des employés, certains ont bien accueilli la nouvelle organisation. D’autres, plus récalcitrants, redoutent l’isolement. Mis en place depuis le début de l’année, l’option télétravail s’adresse initialement aux salariés des fonctions supports (les Ressources humaines, le marketing et la comptabilité).

Depuis le début du mois, les collaborateurs attachés à la production peuvent également en bénéficier. Sur les 51 employés ayant la possibilité d’activer l’option, 22 l’ont adopté. Selon les responsables du groupe,

« Les retombées positives en créativité et en gain de productivité sont significatives ».