Les autorités sanitaires new-yorkaises notent que les enfants admis à l’hôpital à cause d’une infection au coronavirus sont plus nombreux. Dans le même temps, les États-Unis font face à une circulation active du variant Omicron. Dans un cadre plus général, le nombre de cas de SARS-CoV-2 poursuit une courbe ascendante dans le pays.

Outre-Atlantique, une ruée sur les tests SARS-CoV-2 survient. Celle-ci est favorisée par l'émergence du variant Omicron, couplée aux célébrations de fin d'année. Une période qui rime avec rassemblements en famille et voyages. Dans certains endroits des États-Unis, acheter ces dispositifs de dépistage s'avère pourtant compliqué. Le principal conseiller de la Maison-Blanche, le Dr Anthony Fauci, a garanti que bientôt, cette insuffisance disparaîtrait.

L'un des problèmes actuellement réside dans le fait qu'avant janvier prochain, les tests resteront indisponibles pour beaucoup, explique ce dernier. Cependant, ils échafaudent des solutions à la pénurie et d'ici peu, celle-ci sera résolue, assure-t-il. En parallèle, l'épidémiologiste admet connaître la frustration due à ces problèmes de ravitaillement.


L'État a instauré une obligation vaccinale pour les mineurs

Dans ce contexte, la courbe des contaminations au SARS-CoV-2 aux États-Unis poursuit une tendance à la hausse. L'Université Johns-Hopkins révèle que sur les sept derniers jours, la moyenne de nouveaux cas journaliers a atteint les 190 000. Une situation qui risque de peser sur les entreprises de mutuelle familiale.

En lien avec celle-ci, le nombre d'hospitalisations liées au coronavirus chez la population infantile croît également. Ainsi, les dirigeants américains ont élargi depuis le 3 novembre 2021 l'accès à la vaccination aux 5-11 ans.

En janvier 2022, la rentrée des classes à Washington sera différée de deux jours. En cause : la nouvelle vague provoquée par Omicron. À New York, les parents d'élèves des 1 600 établissements scolaires publics locaux redoutent d'assister au même dénouement. À titre de remarque, depuis l'été, les derniers jours de cours se sont avérés les plus troublés dans la ville.

Du fait de cette conjoncture sanitaire, cette dernière impose à partir du 27 décembre 2021 la vaccination aux mineurs. Cette obligation s'applique seulement pour la pratique de plusieurs activités extrascolaires.

Les admissions se sont multipliées par quatre

En effet, le vaccin demeurera facultatif en classe . Bill de Blasio, le maire sortant a rappelé que les 5-11 ans devront être immunisés au coronavirus pour :

  • La danse ;
  • Les chorales ;
  • Le sport ;
  • Etc.

Pareil pour l'accès au stade, au théâtre, ou encore au cinéma. Enfin, le réveillon de Times Square, au 31 décembre prochain, sera réservé aux vaccinés concernant les 11 ans ou moins. En attendant, un communiqué du département de la santé de l'État new-yorkais déclare que celui-ci :

Surveille de près une tendance à la hausse des hospitalisations pédiatriques associées au Covid.

Le document détaille que la ville de New York a affiché la plus grande augmentation :

[…] Avec des admissions qui ont quadruplé entre la semaine du 5 décembre et celle du 19 décembre.

Parmi ces admissions, une sur deux porte sur des enfants de 5 ans ou moins. Ils restent à l'écart de l'éligibilité en matière de vaccination.