Fin avril, Santé publique France dévoilait les derniers chiffres liés à la situation épidémiologique dans l’Hexagone. 103 918 malades du covid-19 ont jusqu’à maintenant succombé des suites de l’affection. Début mai, le ministère de la Santé faisait également le point sur la campagne de vaccination, notamment en ce qui concerne les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson, sujets à des polémiques.

Le 28 avril dernier, Santé publique France publiait les derniers chiffres de la pandémie du covid-19, relayés par les sites de couverture maladie, telle que l'assurance hospitalisation. Certains indicateurs sont rassurants. Par exemple, pour la première fois depuis le début du mois d'avril, le nombre d'admissions en milieu hospitalier est passé sous la barre des 30 000. Ce qui n'est pas pour autant moins inquiétant.

Concernant les malades du covid-19 en service de soins critiques, regroupant la réanimation, la surveillance continue et les soins intensifs, leur nombre s'établit toujours aux alentours de 5 900, pour 349 nouvelles admissions et 64 patients en moins en 24 heures.


Les derniers chiffres de la pandémie du covid-19

Pour la première fois depuis le 5 avril, le nombre d'hospitalisations est passé en dessous du seuil des 30 000. Le 28 avril dernier, l'on comptabilisait plus précisément 29 911 malades du covid-19 admis à l'hôpital, dont 1 708 sont de nouveaux arrivés. Un indicateur qui est en baisse de 370 patients depuis le dernier bilan.

En ce qui concerne les patients en service de réanimation, 5 879 y sont recensés. Une tendance dont le rythme est maintenu depuis le début du mois d'avril 2021. Ce nombre est assez élevé, certes, mais il reste quand même au-dessous de celui enregistré au printemps 2020, où il s'élevait autour des 7 000. En revanche, le rythme des admissions en réanimation au cours du mois dernier est resté au-delà des 4 900 patients recensés lors de la deuxième vague de contaminations.

S'agissant des décès, 315 personnes ont succombé des suites du covid-19 dans les 24h précédant le 28 avril dernier. Le nombre total de décès des suites du covid-19 se monte ainsi à 103 918, depuis le début de la crise sanitaire.

Enfin, concernant le rythme des contaminations, du 22 au 28 avril, on a enregistré une moyenne quotidienne de 27 000 nouveaux cas positifs.


Le ministre de la Santé maintient sa confiance dans les vaccins Johnson & Johnson

Le ministère de la Santé a publié le 5 mai, le dernier bilan de la campagne de vaccination. Le moins que l'on puisse dire est que le rythme a relativement augmenté. 16 763 053 Français ont ainsi reçu au moins une dose du vaccin, dont 7 148 514 d'entre eux ont reçu les deux injections. Ainsi, près d'un Français sur dix et 12,9 % de la population majeure dans l'Hexagone ont reçu au moins une première injection.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a également annoncé qu'à partir du 10, les plus de 50 ans pourront accéder aux vaccins et que les doses AstraZeneca vont continuer d'être utilisées, en dépit de la récente controverse quant à d'éventuels effets secondaires.

Les vaccins Johnson & Johnson vont aussi continuer d'être administrés. Pour rappel, ce vaccin entrainerait aussi de rares cas de thrombose, à l'instar de l'injection AstraZeneca. Mais les autorités sanitaires françaises prévoient toujours d'y recourir, alors qu'au Danemark, les injections Johnson & Johnson ont été suspendues. Au ministre de la Santé, Olivier Véran, d'indiquer à ce sujet :

Je ne partage pas les conclusions des Danois […] Nous vaccinons beaucoup avec ce vaccin à travers le monde et il n'y a rien qui justifier qu'on change cela.