La situation des seniors est bien difficile sur le marché de l’emploi en dépit des atouts qu’ils peuvent apporter. En effet, les entreprises recrutent peu de seniors et le taux d’emploi des personnes âgées en France est inférieur à la moyenne européenne. Afin d’inverser la tendance, le gouvernement a déployé de nombreuses aides financières.

De nombreuses entreprises se félicitent de compter parmi leurs effectifs des seniors. Mais employer des personnes âgées ne fait pas l'unanimité. Et pour cause, des clichés persistants suggèrent que ce profil de salariés est difficile à manager et éprouve des difficultés à s'adapter au changement technologique. Mais le gouvernement entend changer cette image et milite pour le recrutement de travailleurs expérimentés.

Dans cette optique, l'État a déployé des aides financières et mis en place des formations pour encourager le maintien et l'embauche des seniors. Le gouvernement propose notamment de prendre en charge une partie du salaire des personnes âgées. Reste à savoir la question de la mutuelle senior.


Les aides financières déployées par l'État

Lorsqu'une entreprise embauche une personne âgée de 45 ans ou plus, celle-ci peut demander une aide financière à l'État si elle propose un contrat de professionnalisation au potentiel futur employé. L'employeur pourra aussi bénéficier d'une aide à l'insertion professionnelle dans le cadre du parcours emploi compétences. Ici, le montant accordé s'estime entre 30 à 60 % du SMIC.

Et afin de favoriser la transition entre plein emploi et pleine retraite, le gouvernement a déployé une aide financière visant à financer le CDD Senior, un dispositif exclusivement dédié aux personnes âgées en fin de carrière. Les seniors peuvent également profiter de l'aide au retour à l'emploi (ARE), mais seules les personnes âgées inscrites à Pôle emploi et n'ayant pas encore l'âge légal de la retraite sont éligibles à ce dispositif.

Parmi les nombreuses mesures de soutien au senior déployées par l'État, on retrouve également l'allocation solidarité spécifique. Cette aide financière est réservée aux seniors ayant épuisé tous leurs droits au chômage.

Des travailleurs expérimentés

Certaines entreprises sont récalcitrantes à l'idée de recruter des seniors. Pourtant, ces derniers ont des atouts à faire valoir, notamment l'expérience. La présence d'une personne âgée dans une entreprise rend plus facile l'adaptation des jeunes salariés fraichement recrutée. Il faut croire que celle-ci pourra transmettre aux concernés le savoir et le vécu de l'entreprise.


L'expérience est ainsi un atout majeur, mais les seniors sont également plus patients et plus appliqués dans leur travail. Cette valeur ajoutée que peuvent apporter les personnes âgées, bon nombre d'entreprises l'ont comprise, et maintiennent en poste ses salariés les plus expérimentés.

Chez EDF, par exemple, les nouveaux salariés sont placés en binôme avec des seniors, afin que ces derniers puissent leur transmettre leurs savoirs. Orange fait de même et confie aux seniors la prise en charge des alternants et des stagiaires. Pour sa part, la société Danone indique que l'expérience des personnes âgées est un plus indéniable. Elle a ainsi lancé le programme Octave qui vise à sensibiliser toutes les équipes aux avantages de la diversité générationnelle.