Le nouveau variant serait quasi-identique à un autre déjà connu et qui a ravagé l’Inde, le Delta. Celui-ci a été à l’origine de la deuxième vague non moins meurtrière qu’a connue le pays. Une quarantaine de cas liés au Delta Plus ont été identifiés. Les autorités appellent ainsi à la vigilance des États déjà touchés.

Alors que les autorités tentent d'alléger les mesures sanitaires, une nouvelle mutation du coronavirus vient d'être identifiée. Présente actuellement dans des pays comme l'Inde, elle a été révélée initialement le 11 juin 2021. Elle a été baptisée Delta Plus, du nom du variant qui la précédait. Selon les autorités, elle présente une forme identique au Delta, plus connu comme le variant indien.

Les données seraient encore insuffisantes à l'heure actuelle pour se prononcer sur les risques liés à ce nouveau variant. Les autorités indiennes ont néanmoins préféré prendre des mesures. Elles recommandent ainsi aux États touchés par le Delta Plus de renforcer les règles sanitaires.


11 pays concernés actuellement

L'épidémiologiste Chandrakant Lahariya parle de spécificités identiques à celles du variant Delta. Pour autant, le Delta Plus ne présenterait pas plus de danger que ce dernier, au vu des données collectées actuellement.

Le variant Delta était particulièrement connu pour sa forte contagiosité. Il était d'ailleurs à l'origine de la deuxième vague en Inde. Celle-ci a porté à 393 310 le nombre de décès dû à la Covid-19 dans le pays. Le chiffre réel pourrait même être largement supérieur selon les autorités.

Le variant Delta devrait représenter 90 % des nouveaux cas identifiés en Europe d'ici la fin du mois d'août 2021. C'est en rapport avec les estimations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. La mutation Delta Plus concerne, quant à lui, pas moins de 11 pays actuellement. En dehors de l'Inde, elle serait présente aux États-Unis, au Royaume-Uni et même en France.

De pareilles situations invitent tout de même à la vigilance, malgré l'assouplissement des mesures décidé par les autorités. Les couvertures comme la mutuelle santé semblent également nécessaires pour bénéficier d'une prise en charge en cas de contamination.

Un variant plus résistant

Dans le cas de l'Inde, 48 personnes ont été identifiées comme porteuses du variant Delta Plus le 25 juin dernier. Ces cas ont été relevés dans 11 États. Le ministère de la Santé appelle ainsi à des mesures plus sévères, notamment dans les localités où la mutation est présente.


Il demande aux autorités de confiner immédiatement les habitants et de multiplier les tests. Il serait également utile de d'accroître le suivi de la vaccination.

53,4 millions de personnes auraient reçu une dose complète du vaccin contre la Covid-19 en Inde. Ce sont les données reçues le 25 juin 2021. Ce chiffre n'équivaut cependant qu'à 4 % de ses habitants.

Dans son enquête, Reuters indique qu'une nouvelle évolution de l'épidémie est à craindre dans le pays. L'étude a été menée auprès de 40 professionnels de santé. Les autorités indiennes redoutent également cette situation.

L'Inasog, le consortium qui s'occupe du séquençage du génome, soutient la forte contagiosité de ce nouveau variant. De plus, il serait apte de mieux se maintenir sur les cellules des poumons. Une partie des traitements réalisés avec les anticorps monoclonaux serait également moins efficace sur le variant Delta Plus.