Cela fait maintenant plus de deux ans que la pandémie fait rage dans le monde, surtout depuis l’apparition du nouveau variant Omicron. Et cette situation sanitaire préoccupante n’est pas près de se terminer si l’on tient compte des propos d’une responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) il y a quelques jours. En effet, l’extrême contagiosité d’Omicron pourrait générer d’autres variants plus dangereux.

Effet inverse de la contagiosité exacerbée du nouveau variant

Alors que la fin prochaine de la pandémie commençait à rassurer la population sur le fait notamment que le nouveau variant présente une sévérité plus limitée, voilà que l'OMS met en garde contre une probable complication de la situation en raison de la multiplication massive des contaminations.

Catherine Smallwood, une responsable des situations d'urgence auprès de l'organisme, a expliqué récemment à l'AFP que

La propagation et la réplication rapide d'Omicron pourrait aboutir à l'apparition d'un nouveau variant.

Elle a d'ailleurs précisé qu'

Il ne faut pas "sous-estimer" ce variant en le considérant comme moins létal, car il est bien à l'origine de nombreux décès […] certes à un degré moindre que Delta, mais quid de sa/ses probable(s) mutation(s).

Un impact encore incertain

Depuis le début de la pandémie, plus de 100 millions de cas de Covid ont été recensés en Europe. Ce chiffre a fortement augmenté ces dernières semaines du fait qu'Omicron est beaucoup plus contagieux que les variants précédents. Rien que la dernière semaine de 2021, sur la base des statistiques issues de sources fiables (organismes spécialisés, mutuelles santé, etc.), pas moins de cinq millions de nouveaux cas ont été enregistrés.


Catherine Smallwood a ainsi tenu à souligner que

Nous traversons une étape très délicate, avec une forte progression des taux de contamination en Europe occidentale, dont les conséquences ne sont pas encore réellement perceptibles.

Certes, pour une seule personne contaminée par Omicron, le risque d'hospitalisation est réduit, mais à l'échelle de la société, l'effet pourrait être très néfaste au regard de la hausse exponentielle des infections.

Actuellement, quelques pays européens sont confrontés à une forte tension hospitalière en raison de la montée en flèche des contaminations. Cette responsable auprès de l'OMS a déclaré que

Même ceux qui disposent d'une infrastructure sanitaire adéquate font face à des difficultés réelles en ce moment, et il est probable que celles-ci vont aller crescendo à mesure que le nombre de cas augmente….