Diffusis Francis a réalisé une enquête pour le site Upfeel visant à juger la santé mentale actuelle des Français face à la pandémie du covid-19 et à connaitre leur opinion sur le télétravail. Selon les résultats de cette étude, 71 % des citoyens de l’Hexagone sont touchés dans leur santé mentale à cause la crise sanitaire.

La pandémie du covid-19 a indéniablement modifié le quotidien des Français. Les pertes humaines et économiques ne sont plus à rappeler, mais cette crise sanitaire aura également eu des retombées sur la santé mentale des citoyens de l'Hexagone. En effet, les enseignes de complémentaire santé ont indiqué que le remboursement des consultations chez les psychologues a considérablement augmenté. Cette détresse psychologique a été confirmée par une enquête de Diffusis France pour Upfeel, une étude menée auprès d'un échantillon représentatif de 1 220 personnes.

Il en est ressorti que plus de sept personnes interrogées sur dix ont déclaré que la crise sanitaire a eu impact négatif sur leur santé mentale.


C'est la perte de la liberté qui est le plus dure à vivre

Avant l'avènement de la pandémie du covid-19, 80 % des Français notaient à plus de 7, sur une échelle de 1 à 10, leur niveau de bien-être. Aujourd'hui, ils sont 85 % à l'estimer à moins de 7. La majorité des sondés notent même leur niveau de bien-être à 4. La source de cette détresse psychologique n'est pas la peur du covid-19, ni les variants ou les graves complications, mais la perte de la liberté.

En effet, seulement 14 % des sondés déclarent s'inquiéter pour leurs proches et pour eux-mêmes. À Julie Scoupe, une psychologue, de commenter :

Ce chiffre peut paraître effectivement assez faible. Mais il dépend sans doute de la façon dont a été perçue la question. Les gens ne sont pas dans une peur permanente qui les empêcherait de vivre au quotidien.

Pour 75 % des personnes interrogées, c'est la perte de leur liberté qui est le plus dure à gérer. Il leur a également été demandé ce qui pourrait les aider à améliorer leur santé mentale. Globalement, les personnes interrogées ont répondu qu'ils souhaiteraient retrouver les plaisirs simples de la vie courante. 90 % d'entre eux veulent revoir leurs proches, aller au restaurant et au cinéma.

Les avis divergent concernant le télétravail

En dépit de la conjoncture actuelle, force est quand même de constater que la totalité des Français n'est pas en proie à une détresse psychologique. 15 % des sondés affirment qu'ils se sentent bien. Parmi ces imperturbables, on retrouve des adeptes de la théorie du complot qui sont persuadés que cette pandémie du covid-19 n'est qu'une machination du gouvernement.


Il y a aussi ceux qui sont dans le lâcher-prise, des personnes qui ont accepté que l'épidémie du coronavirus rythme désormais leur quotidien. Pour ces individus, la crise sanitaire est l'occasion de prendre une pause et de méditer sur leur vie.

Lors de cette enquête, il a aussi demandé aux sondés de donner leur avis sur le télétravail. Les opinions sont très partagées, puisque 50 % d'entre eux indiquent aimer travailler depuis chez eux, quand 50 % affirment ne pas aimer cela. Pour 30 % des détracteurs du travail à distance, exercer à domicile accentue la démotivation et le sentiment d'isolement. Tandis que 23 % des personnes favorables à ce système estiment que la situation leur convient parfaitement.