Depuis le 3 mai dernier, les collégiens et les lycéens ont retrouvé le chemin de l’école en France. Dans la plupart des départements, cette réouverture des structures scolaires a entrainé une hausse des cas de contamination au covid-19, ce qui a contraint les rectorats à fermer certaines d’entre elles. Mais la tendance se serait inversée depuis.

Au début du mois de mai, les écoles ont été autorisées à rouvrir dans le cadre du déconfinement progressif. Cette réouverture des établissements scolaires s'est soldée par une hausse plus ou moins importante des cas de contamination. En effet, lors de la semaine de la rentrée, le nombre d'élèves contaminés se montait à 2 067 avant de passer à 9 536 la semaine suivante, de quoi ébranler les enseignes d'assurance maladie et de complémentaire santé.

Une situation qui a contraint le gouvernement à fermer 1 118 classes la semaine de la rentrée. Ce chiffre a rapidement grimpé à 4 992 classes, sept jours plus tard. Mais depuis, la tendance semble s'être inversée.


Un taux de positivité de 0,22 % dans les écoles

Depuis l'augmentation inquiétante des cas positifs au covid-19 survenue début mai dans les structures scolaires, le nombre de contaminations est resté à un niveau relativement stable. Du 17 au 25 mai, 346 221 tests ont été réalisés dans les établissements scolaires. 0,22 % de ces tests se sont révélés positifs. Dans les détails, 11 725 élèves ont été testés positifs, alors que ce chiffre s'élevait à 886 du côté du personnel. À la date du 27 mai, le ministère de l'Éducation nationale a indiqué que 25 établissements scolaires étaient fermés, soit près de 5 115 classes contraintes à la fermeture.

Par ailleurs, la France est le deuxième pays du vieux avec le moins de fermetures d'écoles en un an, d'après les données de l'UNESCO. En effet, depuis le début de la crise sanitaire, les structures scolaires dans l'Hexagone ont fermé leur porte durant 10 semaines au total. La palme d'or revient à la Suisse, où les établissements scolaires n'ont fermé que 6 semaines en tout en un an. Voici le classement complet :

  • Suisse : 6 semaines ;
  • France : 10 semaines ;
  • Espagne et Belgique : 15 semaines ;
  • Allemagne : 24 semaines ;
  • Royaume-Uni : 26 semaines ;
  • Italie : 30 semaines

Moins de classes fermées

Avec la réouverture des écoles au début du mois de mai, la situation épidémiologique s'est relativement dégradée en Franche-Comté. Le 6 mai, l'académie de Besançon a indiqué qu'elle avait dû fermer 124 classes en raison de contaminations au covid-19. Mais la situation semble s'être améliorée au cours du mois.

L'académie de Besançon a ainsi communiqué ses derniers chiffres le 21 mai dernier avec un nombre de classes fermées à la baisse. En effet, il est passé de 124 à 96. L'académie a rajouté que 2 480 tests salivaires ont été réalisés pour un taux de positivité s'élevant à 0,16 %. Dans les détails, 203 élèves ont été testés positifs, quand ce chiffre se monte à 17 du côté du personnel. L'académie de Besançon est d'autant plus contente, car elle n'a eu à fermer aucune classe du 14 au 21 mai.

La même tendance est observée dans la grande majorité des départements en France, mais le ministère de l'Éducation reste sur le pied de guerre et prévoit d'effectuer 600 000 tests salivaires hebdomadaires dans les écoles et les collèges. Le ministère a indiqué qu'un manque de vigilance pourrait nuire au déconfinement progressif.