En 2018, la municipalité de Seine–Saint-Denis a développé une offre de mutuelle santé pour les individus ayant un lien avec elle. Depuis, l’opérateur chargé de la distribution, Solimut Mutuelle de France a totalisé 3 700 individus protégés par la couverture. Aujourd’hui, les deux entités concernées par le programme projettent d’y apporter quelques modifications.

Au sein de la ville de Montreuil, les responsables songent actuellement à améliorer le contrat, vendu par Solimut Mutuelle de France. Sur ce point, Pierre-Etienne Manuellan espère déboucher sur un remboursement du dispositif Sport-Santé si celui-ci fait l'objet d'une ordonnance. Le médecin-directeur de la santé à Montreuil rappelle que l'Assurance maladie ne prend pas en charge les activités sportives Ce qui est valable même en cas de prescription médicale. Pour information, Pierre-Etienne Manuellan a supervisé le déploiement de la mutuelle municipale.

Pour sa part, Solimut ambitionne d'atteindre un public plus large. L'organisme aux 765 000 adhérents vise à ce titre à toucher les personnes totalement étrangères à la couverture communale.


Économique à garanties équivalentes

Presque trois ans après la mise en place de cette dernière, Solimut Mutuelle de France a distribué environ 3 700 contrats. Ce qui paraît immense, souligne le maire communiste de Montreuil, Patrice Bessac. D'après l'opérateur choisi au terme d'un appel à partenariat, 40 % des bénéficiaires ne disposaient pas ou plus d'une protection auparavant. L'offre a également achalandé des individus qui ont profité de l'occasion pour changer de mutuelle santé pour différentes raisons. Cela concerne les garanties procurées ou les conditions tarifaires. L'édile de la cité située dans le secteur est de la banlieue parisienne cite par exemple :

Des retraités se sont aperçus que cela leur ferait économiser 50, voire 100 euros par mois à garanties équivalentes.

Dans ce contexte, l'augmentation annuelle des prix ne peut pas dépasser les 1 %, sauf en cas de répercussions des évolutions réglementaires. Toutefois, les tarifs augmenteront en 2021 à cause de l'effet de la taxe Covid et de la réforme du 100 % santé sur les organismes assureurs. À titre de rappel, cette dernière implique le remboursement complet de certaines prothèses auditives ou dentaires et de quelques lunettes.

Première ville à proposer l'offre

Le chargé des actions solidaires chez Solimut, Pierre Méry, annonce :

Globalement, c'est un contrat plutôt maîtrisé. Les premières années, il y a toujours une surconsommation dans les contrats, parce que les adhérents retournent se faire soigner. Mais nous sommes un organisme à but non lucratif et notre objectif, c'est précisément que les gens aillent se faire soigner.

Grâce à la municipalité montreuilloise, les complémentaires santé communales ont changé d'échelle. La ville séquano-dionysienne était la première cité d'environ 100 000 habitants à proposer une telle offre. Celle-ci consiste à établir une mutuelle santé spécifiquement élaborée à partir d'un cahier des charges. D'après Patrice Bessac, la ville suscitait l'admiration au moment où le dispositif a été mis en œuvre.

S'agissant du public ciblé, les agents municipaux, les résidents et les individus travaillant à Montreuil peuvent souscrire la couverture.