La prise en charge des consultations chez le psychologue, annoncée par Emmanuel Macron lors des assises de la Santé mentale, a été adoptée par les députés. Le dispositif s’appliquera à partir de janvier 2022 et sera accessible à tous les patients, dès l’âge de 3 ans.

Le remboursement ne sera toutefois possible que pour les consultations sur prescription médicale. Et chaque bénéficiaire a droit à un forfait de 8 séances. Pour la première séance (bilan psychologique), le montant du remboursement s'élèvera à 40 euros, puis à 30 euros pour les suivantes.

Les consultations chez le psychologue remboursées par les mutuelles jusqu'au 31 décembre 2021

En attendant l'application de cette mesure, toute personne sujette à de l'anxiété ou à des épisodes dépressifs consécutifs à la crise sanitaire a la possibilité de se faire rembourser les consultations chez un professionnel de la santé mentale par les mutuelles de santé auxquelles elle est affiliée.


Accessible jusqu'au 31 décembre 2021 à ceux qui ont souscrit une complémentaire santé, ce dispositif prévoit :

  • le plafonnement de la prise en charge à 60 euros ;
  • et le remboursement de 4 séances par an.

Les consultations éligibles au remboursement seront celles prescrites par le médecin traitant.

Afin de bénéficier de remboursements complets, même avec un budget serré, il est conseillé de souscrire une mutuelle pas cher.

Avec notre comparateur de complémentaires santé en ligne, il est possible de trouver les offres de mutuelle les plus avantageuses en fonction de son profil et de ses besoins, en seulement quelques minutes. Cette démarche rapide permet de réaliser des économies tout en bénéficiant d'un niveau de remboursement satisfaisant.

Création de postes dans les centres médico-psychologiques

Dans le but de réduire les délais d'attente, le dispositif va intégrer la création de plusieurs centaines de postes dans les centres médico-psychologiques.

Le plan pour la santé mentale présenté par le président de la République prévoit en outre le soutien à la recherche. Pour l'année 2022, un budget de 50 millions d'euros sera alloué à sa mise en œuvre.

D'autre part, l'État promet une meilleure répartition sur l'ensemble du territoire. Pour cela, la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, a expliqué que

Les psychologues volontaires seront sélectionnés.