Le nombre d’actes médicaux réalisés à distance a fortement augmenté depuis l’avènement de la pandémie. Si bien que l’État a décidé de prolonger jusqu’à fin décembre 2020 la prise en charge à 100 % de la téléconsultation par la Sécurité sociale.

Toutefois, devant la progression remarquable de cette pratique médicale ces derniers mois, et dans l'objectif de faciliter les conditions d'accès, le PLF 2021 prévoit que le remboursement intégral des frais d'assistance médicale à distance, de télésurveillance, de télé-expertise, et de la réponse médicale sera maintenu jusqu'au 31 décembre 2022.

Rendre plus facile le recours à la télémédecine

Cette prolongation de la prise en charge à 100 % par l'Assurance maladie vise avant tout à faciliter le recours à la télémédecine, selon le texte du PLFSS. Ceci est d'autant plus nécessaire dans les zones comptant très peu de médecins et où l'accès aux soins demeure assez compliqué.


L'autre objectif consiste à fournir aux professionnels de la santé la possibilité de se doter d'outils nécessaires à la facturation et au paiement à distance des actes de télémédecine.

Les frais de soins non remboursés par la Sécurité sociale sont en revanche pris en charge par l'assurance santé. Et si le médecin ne pratiquait pas le tiers payant ou s'il y avait eu un dépassement d'honoraire, l'acte devrait être réglé à distance par le patient.

En cas d'arrêt de travail, il est possible de transmettre directement par voie numérique les volets 1 et 2 du document à la caisse d'assurance du patient.

En ce qui concerne l'ordonnance, il existe deux options :

  • la transmission par mail au pharmacien désigné par le patient ; 
  • la transmission directe au concerné (par mail ou par voie postale).

150 000 actes de téléconsultation par semaine en fin août

Si le nombre d'actes de téléconsultation est demeuré très limité avant l'avènement de la pandémie, les Français se sont vite habitués à cette pratique pendant et après le confinement.

Au début mars, les médecins ont effectué en moyenne 10 000 actes par semaines. Ce chiffre a atteint 1 million un mois plus tard et s'est établi à 150 000 en fin août.