Le ministère de la Santé a décidé d’exclure certaines professions de la réforme sur la revalorisation salariale qui entrera en vigueur l’automne prochain. Même si l’écrasante majorité des retraités bénéficient d’une protection sociale complémentaire, ils doivent consentir à un effort financier. Les infos à ne pas manquer du mois de mai.

Les actualités défilent en masse depuis le début du mois, à tel point que les citoyens n'arrivent pas à tout suivre et ont loupé quelques informations qui auraient pourtant pu les intéresser, voire les concerner. Cette fois, on met de côté toutes les actualités concernant la pandémie du covid-19, ou presque, pour se concentrer sur d'autres thématiques comme la complémentaire santé, les réformes concernant le logement ou encore le sport.

Des personnels soignants en colère, la sortie d'un masque spécialement pensé pour les sportifs, les cotisations santé des retraités, voici les sujets qui seront abordés au long de cet article.

De nombreuses initiatives au rendez-vous

Suite à l'instauration d'un mécanisme transitoire de déclaration des provisions pour charges de copropriété au cours des trois dernières années, les copropriétaires bailleurs devront intégrer 50 % des coûts de travaux dans les provisions pour charges de copropriété en 2019. Ce montant sera à inclure dans leurs revenus fonciers.


Par ailleurs, à cause de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, deux ans plus tôt, et d'une année blanche pour les revenus en 2018, le fisc a souhaité éviter toute tentative d'optimisation fiscale des bailleurs. En effet, les travaux prévus pour 2018 ont été repoussés pour 2019 d'après afin qu'ils soient déduits des revenus fonciers de la même année. Résultat, l'impôt foncier sur revenus en 2020 a été revu à la hausse.

Et pour faire un peu de coq-à-l'âne, l'info suivante devrait intéresser les sportifs. Décathlon a annoncé la sortie prochaine de son masque anticovid destiné aux amateurs de sport. Ce masque en polyester recyclé devrait commencer à être commercialisé d'ici la fin de ce mois pour le prix unitaire de 9 euros. Il sera disponible en trois tailles : S, M et L, et est lavable 50 fois sans pour autant perdre son efficacité. Décathlon souligne que ce nouveau masque est conçu pour les sports individuels sans contact. Il faudra attendre encore un peu pour les passionnés de sports collectifs.

Des exclusions et des surplus à payer

Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé le mois dernier des revalorisations salariales pour les professionnels de santé de la fonction publique hospitalière à partir du 1er octobre prochain, il semblerait que trois professions ne soient pas concernées par cette réforme. Il s'agit des :

  • Diététiciens ;
  • Techniciens de laboratoire ;
  • Préparateurs en pharmacie hospitalière.

Olivier Véran a expliqué qu'il a préféré exclure ces métiers pour le moment en raison du flou qui entoure encore leur niveau de diplôme respectif. Il souhaite ainsi attendre que des discussions soient engagées avant d'étendre la réforme à ces trois professions. Mais les professionnels exclus s'insurgent contre cette décision et ont lancé plusieurs pétitions pour demander une revalorisation salariale d'ici l'automne prochain.


En ce qui concerne l'accès à la couverture maladie complémentaire, d'après les chiffres du ministère de la Santé, 97 % des retraités français en bénéficient. Cependant, ils doivent tout de même s'acquitter d'un surplus s'ils souhaitent être totalement couverts. Selon des professionnels du secteur, le surcoût varie en fonction des besoins de l'assuré. Pour un retraité sans problème de santé, par exemple, il devra débourser de sa poche au moins 50 euros supplémentaires. Mais si les besoins sont plus spécifiques, la facture peut atteindre jusqu'à 140 euros par an.