L’approvisionnement et la logistique sont reconnus comme étant les défis majeurs auxquels la France devra faire face dans ses efforts de déploiement des vaccins contre la Covid-19. Cette tâche complexe est confiée à l’agence Santé publique France, laquelle prend en charge toutes les opérations depuis l’achat jusqu’à la distribution.

Outre cela, l'agence assure également le suivi et l'évaluation de la couverture vaccinale sur l'ensemble du territoire et mesure l'efficacité collective de l'opération.

232 millions de doses prévues pour l'année 2021

Pour cette année, la France prévoit d'acquérir 232 millions de doses de vaccins. Jusqu'ici, moins de 10 % de cette commande ont été livrés, et l'acheminement jusqu'aux patients est une mission qui s'avère bien délicate.

En effet, les vaccins doivent être conservés à des températures de -80 °C et pour cela, il faut mettre en œuvre des moyens logistiques adaptés (congélateur, équipements de protection, matériel de transport approprié, etc.).

Pour la première phase, deux canaux de distribution ont été mis en place : les plateformes dépositaires du circuit pharmaceutique habituel pour l'approvisionnement des EHPAD et des structures autonomes, et les centres hospitaliers équipés pour l'acheminement des vaccins aux structures médicales accueillant des seniors.


En plus de cela, l'agence mise également sur le déploiement de centres de vaccination à travers toutes les régions (près d'un millier sont déjà en service et en cours d'installation).

À la différence des médicaments utilisés pour le traitement du Covid-19 qui sont pris en charge par l'Assurance maladie et la mutuelle santé, les vaccins sont gratuits.

Mesurer l'impact du programme de vaccination

Santé publique France doit aussi mesurer l'impact du programme de vaccination en évaluant la couverture vaccinale et l'efficacité des vaccins administrés. Pour ce faire, son équipe va recourir à des techniques de l'épidémiologie technique.

Dans le cas du Covid-19, le suivi de l'impact vaccinal sera plus compliqué du fait de l'existence de différentes mesures utilisées pour limiter la propagation du virus (distanciation sociale, gestes barrières, usage de gel hydroalcoolique…).

D'autre part, la transmission se fait souvent de manière imprévisible. Ainsi, il importe que l'agence soit bien informée sur l'adhésion de la population et des professionnels de santé à la vaccination.