Le médicament baptisé remdesivir est le premier à avoir obtenu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché européen pour traiter le Covid-19. Toutefois, son intérêt a été jugé faible par la Haute Autorité de santé française. L’OMS rejoint cette opinion. Le 20 novembre dernier, l’agence onusienne a déconseillé l’administration de cette molécule aux personnes hospitalisées en raison du coronavirus.

En France, les frais de santé liés au Covid-19 sont pris en charge par l'Assurance Maladie et éventuellement la mutuelle santé du patient s'il en a souscrit. Ce dernier peut ainsi prétendre à un remboursement pour les médicaments comme le remdesivir.

Cette molécule a été mise au point par le groupe pharmaceutique américain Gilead. Elle était initialement destinée à traiter la maladie à virus Ebola. Le 3 juillet dernier, elle est devenue le premier médicament utilisé pour soigner le nouveau coronavirus. Une étude effectuée dans plus de 30 pays et publiée mi-octobre 2020 révèle cependant qu'aucun bénéfice du remdesivir en termes de baisse de la mortalité n'a été prouvé.


Quels médicaments sont efficaces contre le Covid-19 ?

Pour l'heure, les corticoïdes constituent l'unique traitement ayant permis de réduire le risque de décès lié au coronavirus. La dexaméthasone en fait partie. Il faut toutefois souligner que la baisse de la mortalité n'a été constatée que chez les patients ayant nécessité une oxygénothérapie. Ainsi, l'OMS a préconisé l'administration systématique de ces médicaments chez les malades atteints d'une forme grave ou critique de Covid-19.

Concernant le remdesivir, les experts de l'agence onusienne notent que cette molécule n'a pas vraiment démontré d'efficience dans le traitement de la maladie virale. Eu égard à son coût et ses possibles effets indésirables, ils déconseillent son usage.

Le remdesivir n'est pas pour autant complètement inutile. Une étude publiée dans la revue New England Journal of Medicine fin mai 2020 montre qu'il raccourcit légèrement la convalescence des personnes hospitalisées en raison du coronavirus. Concrètement, la durée de rétablissement est passée à 11 jours en moyenne au lieu de 15.

Un médicament antiviral qui présente un certain nombre d'inconvénients

La Haute Autorité de santé a jugé faible le service médical rendu par le remdesivir. Le 2 octobre 2020, l'Agence européenne des médicaments a, de son côté, fait savoir qu'elle comptait se pencher sur les problèmes rénaux aigus signalés suite à l'usage de l'antiviral. S'agit-il là d'un de ses effets secondaires ?


Il convient de noter que les experts de l'OMS ont indiqué que d'importantes réactions indésirables sont susceptibles d'être provoquées par la prise de ce médicament. Pour parvenir à ce constat, ils ont étudié 4 essais cliniques menés à l'échelle internationale et visant à comparer l'efficacité de divers médicaments. Plus de 7 000 patients ont été concernés par ces expérimentations.

Les conclusions de ces spécialistes ont été dévoilées dans la revue British Medical Journal. Ils y ont mis en exergue les différents inconvénients du remdesivir, dont ses implications logistiques. En effet, son administration doit s'effectuer par voie intraveineuse.