Tout comme d’autres territoires d’outre-mer, La Réunion est sortie de l’état d’urgence sanitaire le 1er avril dernier. Trois jours plus tard, une nouvelle phase d’ampleur a été enclenchée dans l’allègement des dispositifs anti-SARS-CoV-2. Depuis, le port du masque en intérieur est devenu facultatif sur l’île. Dans le même temps, le pass vaccinal y a été suspendu.

À La Réunion, les contaminations hebdomadaires au coronavirus augmentent à nouveau. Par conséquent, la préfecture locale a décidé de maintenir les règles restrictives de voyage, vers ou depuis l'île.

Aussi les individus entièrement vaccinés provenant de l'Hexagone doivent-ils fournir un certificat de négativité au SARS-CoV-2 avant leur embarquement. Pour ceux ayant passé un test antigénique, ce document est valable pour 48 heures. Quant à la variante RT-PCR, sa validité s'élève à 72 heures. Pour les liaisons entre le département ultramarin et la métropole, cette règle a, en revanche, été levée. Pour information, 72 % des Réunionnais de 5 ans ou plus ont été au moins primo-vaccinés au 29 mars 2022.


Les mesures de freinage du SARS-CoV-2 continuent d'être atténuées

De leur côté, les personnes avec un schéma vaccinal incomplet doivent remplir deux conditions pour rejoindre ou quitter La Réunion :

  • Produire une attestation de négativité avant le départ ;
  • Détenir un motif impérieux de déplacement.

Sur le plan des dispositifs pour contenir la propagation du SARS-CoV-2, ils ont été adoucis depuis le 4 avril dernier . La préfecture de l'île a expliqué avoir pris ce choix, car le nombre de patients du coronavirus hospitalisés :

  • A diminué durant les dernières semaines ;
  • S'est stabilisé jusqu'alors.

Ce qui a notamment soulagé les compagnies locales de mutuelle pas cher. Grâce à ce contexte, les demandes de remboursement reçues par ces entreprises ont en effet diminué.

Au même titre qu'en Nouvelle-Calédonie et aux Antilles, l'état d'urgence sanitaire s'est terminé à La Réunion au début avril dernier. La préfecture a cependant précisé que si la pression hospitalière s'alourdit :

[…] De nouvelles mesures de protection seraient inévitablement mises en œuvre, telles que l'obligation du port du masque dans les établissements recevant du public.

Le pass vaccinal a pris fin

Cette règle a été abrogée en intérieur depuis le 4 avril 2022, sauf :

  • Dans les transports publics ;
  • Dans les structures médico-sociales et de santé.

Pour les individus à risque et dans les endroits à forte fréquentation, son observance reste vivement conseillée.

Pour sa part, le pass vaccinal a été levé dans l'ensemble des endroits où sa présentation était indispensable :

  • Salons et foires ;
  • Musées ;
  • Théâtres ;
  • Salles de cinéma ;
  • Bars ;
  • Etc.

Concernant le pass sanitaire, il demeurait en vigueur dans les établissements mentionnés plus haut. Pour rappel, ce dispositif repose sur les pièces justificatives comme :

  • L'attestation de guérison ;
  • Le certificat de négativité d'un test ;
  • L'attestation de vaccination.

Le jour où ces nouvelles mesures sont entrées en vigueur, la Réunion totalisait 9 759 cas d'infection sur une semaine. Les autorités locales ont fait état d'un taux d'incidence de 1 140 cas pour 100 000 résidents.