Retour en force inattendu de la gastro-entérite cet été

Le seuil endémique atteint dans quelques régions

Selon toujours ce bulletin,

« Le seuil endémique vient d’être atteint dans de nombreuses régions ces derniers jours ».

93 cas de diarrhées aiguës pour 100 000 habitants ont été observés, alors que le seuil endémique a été fixé à 92 cas pour 100 000 habitants.

Celui-ci a même été dépassé en Corse avec 155 cas pour 100 000 habitants, dans les Pays-de-la-Loire avec 128 cas pour 100 000 et en Provence-Alpes-Côte-D’azur où ont été recensés 118 cas pour 100 000.

Selon les estimations du bulletin,

« Les taux d’incidence seraient plus importants que la varicelle ».

Les gestes qui sauvent

Suite à une inflammation de l’intestin et de l’estomac, la gastro-entérite se manifeste par des vomissements, de la fièvre et diarrhée.


Pour l’éviter, il est recommandé de prendre des mesures d’hygiène très strictes dans la mesure où les virus, bactéries ou parasites se transmettent rapidement par le contact avec un autre malade ou la consommation d’un aliment contaminé.

A ce titre, il est essentiel :

  • de se laver les mains à l’eau et au savon régulièrement ; 
  • de garder au propre toutes les surfaces et tous les objets susceptibles d’être contaminés par un malade de son entourage ; 
  • de se tenir à l’écart des personnes à risque.

Gastro-entérite chez l’enfant : que faire ?

La déshydratation étant la plus grande inquiétude, il est primordial pour le nourrisson ou le petit enfant d’être vu rapidement par un médecin. En attendant, la meilleure prévention repose sur une réhydratation précoce.

Il existe des solutés de réhydratation orale en pharmacie et qui sont remboursés par la mutuelle familiale sur prescription.

Par ailleurs, il convient de donner des aliments faciles à digérer et anti-diarrhéiques à un enfant de plus de 2 ans.

L’Assurance maladie préconise la consultation d’un médecin si la maladie persiste au-delà de deux jours.