Autrefois réservé aux centres de soins (hôpitaux et cliniques), le défibrillateur se démocratise et trouve peu à peu sa place dans l’armoire à pharmacie des Français, au même titre que les antibiotiques, antidouleurs et autres pansements. Il s’agit d’un dispositif qui peut se révéler salutaire en cas de crise cardiaque.

Les autorités sanitaires encouragent les particuliers à s'équiper d'un défibrillateur

Longtemps, la manipulation d'un défibrillateur était réservée aux professionnels de la santé. En effet, cet appareil est muni d'un circuit électrique à haute tension (entre 1 000 et 5 000 volts), ce qui exposait l'utilisateur et la victime à des risques de brûlure ou d'électrocution en cas de gestes inappropriés. De plus, ce dispositif était généralement assez encombrant, limitant ainsi son usage aux seuls hôpitaux et centres de soin.

Aujourd'hui, les fabricants ont mis au point des modèles portatifs, plus adaptés pour un usage domestique. Ces derniers semblent même privilégiés par les ambulanciers, qui peuvent en avoir besoin sur les lieux d'intervention.


Avec la démocratisation de ces versions portables, de plus en plus de particuliers cherchent à s'équiper. Un décret paru en 2007 a d'ailleurs ouvert au grand public l'utilisation des défibrillateurs automatisés externes (DAE).

Des secondes fatidiques

Ce décret a été adopté à la suite d'un simple constat : lorsqu'une crise cardiaque survient, les premières secondes suivant l'attaque sont généralement décisives. Des gestes de premiers secours doivent alors être appliqués avant l'arrivée de l'ambulance.

L'urgence de la situation exige souvent l'utilisation d'un défibrillateur et c'est dans ce genre de cas que le fait d'en avoir un à sa disposition se révèle salutaire, sachant que seulement 8 % des victimes de crise cardiaque survivent.

La demande se fait pressante du côté de l'Occitanie

Sans raison évidente, l'utilité du défibrillateur a surtout trouvé écho du côté de l'Occitanie. C'est dans cette région que la demande d'installation à domicile est la plus importante en France. Certains affirment même l'emporter avec eux au moindre déplacement.

Le coût du dispositif peut être un facteur dissuasif, mais là aussi, des alternatives existent. Il est, en effet, possible de disposer du matériel portatif par l'intermédiaire d'une location mensuelle. Une mutuelle santé peut également être une aide précieuse.

Pour comprendre l'importance d'avoir un défibrillateur à portée de main, d'après les différentes études menées sur le sujet, la victime d'une crise cardiaque a 50 % de chances de survivre si l'on pratique sur lui ce geste de premiers secours. En l'absence du défibrillateur, ses chances de survie redescendent à seulement 5 %.