Depuis le début de la pandémie, les Français sont de plus en plus nombreux à souffrir d’anxiété ou de dépression. Face à cela, le Président français a annoncé en janvier l’organisation d’assises de la santé mentale et de la psychiatrie d’ici fin juin. En vue de cet évènement, le gouvernement entend lancer prochainement un état des lieux.


Au-delà des conséquences économiques et humanitaires, la crise liée au coronavirus a également impacté la santé mentale des Français. Avec les mesures de restriction adoptées, le nombre de personnes atteintes de dépression ou d'anxiété a explosé depuis le premier confinement. Ce phénomène peut notamment être vérifié à travers les études régulièrement publiées par Santé Publique France. Pareil avec la hausse des consultations chez les psychologues, entraînant une flambée des remboursements chez certains établissements de mutuelle santé.

Dans ce contexte, environ 31 % de la population ont souffert depuis le début de l'épidémie. Jusqu'à maintenant, cette proportion se maintient à peu près au même niveau.


Des assises auront lieu avant l'été

Face à cette situation, les réponses du gouvernement se multiplient. Le 6 avril dernier, celui-ci a mis en place une campagne grand public qui poursuivait deux grands objectifs.

D'une part, elle avait pour but de rappeler l'existence de dispositifs de soutien psychologique largement méconnus de la population. Il s'agit entre autres des aides à distance accessibles en ligne ou par téléphone. De l'autre, elle servait à encourager les Français à partager leur état mental.

À ce titre, ladite campagne avait pour slogan « En parler, c'est déjà se soigner ». Toutefois, la psychologue clinicienne Aude Caria précise qu'en cas de nécessité, l'individu sujet à des troubles sera redirigé vers un spécialiste. Pour certains patients, une prise en charge par la mutuelle santé est possible.

En janvier, le président Emmanuel Macron a également donné son aval pour l'organisation d'assises avant l'été. Portant sur la santé mentale et la psychiatrie, celles-ci se tiendront entre fin juin et début juillet. Selon le délégué ministériel pour ces deux sujets, Frank Bellivier, trois grands thèmes seront abordés :

• Les publics vulnérables, dont les jeunes ; • La prévention ; • L'offre de soins.

Une consultation sera bientôt lancée

Le gouvernement prévoit de procéder à une consultation afin de mieux préparer ces assises. Dans cette optique, les patients durement touchés durant la crise sanitaire feront l'objet d'un sondage. Il en sera de même pour leurs familles, mais aussi pour le personnel de santé et la population dans sa globalité.


D'après Frank Bellivier, cette consultation se déroulera très prochainement. Cette annonce a été faite lors de la table ronde initiée par l'Association des journalistes de l'information sociale. Un événement qui a vu participer différents acteurs. Parmi ces derniers figurent entre autres des professionnels de la filière mutuelle santé, psychologie et psychothérapie, etc.

Pour rappel, la psychanalyste Cynthia Fleury ainsi que quatre psychiatres avaient adressé urgemment un appel à l'action au gouvernement en décembre dernier. Selon ces experts, cela s'avère nécessaire pour les Français qui ont besoin de soins psychiatriques. À noter qu'avec l'épidémie de Covid-19, la demande est en hausse.