Face à la baisse historique des naissances en France, jamais vue depuis 1946, le président de la République a dévoilé un ambitieux plan de lutte contre l’infertilité lors de sa conférence du 16 janvier dernier. L’une des propositions phares consiste à rembourser à 100 % un bilan de fertilité pour les jeunes à l’âge crucial de 25 ans. Cette initiative vise à sensibiliser les jeunes à anticiper les questions liées à la reproduction.

Santé reproductive : un plan de lutte contre l’infertilité va être mis en place

Un bilan de fertilité avec spermogramme pour les hommes et examen gynécologique pour les femmes

Le bilan de fertilité à 25 ans, comprenant un spermogramme pour le genre masculin et un examen gynécologique pour le genre féminin, sera intégralement pris en charge par la Sécurité sociale, sans aucune participation des mutuelles santé.

Aurore Bergé, fervente défenseure de cette initiative, la considère comme

Une opportunité cruciale de sensibilisation précoce.

Elle met en exergue

L'importance d'une prise de conscience dès les premiers stades de l'âge adulte,

Soulignant le manque d'information sur l'infertilité dans nos parcours de vie.

La ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les Femmes et les Hommes insiste sur

La nécessité d'un accès précoce aux soins de santé reproductive pour une prévention efficace et une planification familiale éclairée.

Les autres axes prévus par le plan

Au-delà du bilan de fertilité, le plan dévoile une série d'initiatives novatrices pour contrer le déclin démographique.


Outre le renforcement contre les perturbateurs endocriniens et la progression des études dans le champ de la procréation médicalement assistée (PMA), le gouvernement ambitionne également la création de 100 000 places en crèche d'ici les trois prochaines années .

Il est important de noter que les incitations fiscales et sociales sont exclues de cette feuille de route ambitieuse. Parmi les propositions notables figure la mise à disposition de jours de congé pour les couples en parcours de PMA, ainsi qu'un nouveau congé de naissance prévu pour 2025. Ce dernier offrira une rémunération améliorée et un soutien accru aux parents pendant les phases cruciales de la parentalité.

À retenir : 
  • Face à la baisse historique des naissances en France, Emmanuel Macron a dévoilé un plan contre l'infertilité.
  • Celui-ci prévoit le remboursement à 100 % d'un bilan de fertilité à 25 ans.
  • Aurore Bergé souligne l'importance de la sensibilisation précoce.
  • Le plan comprend aussi des mesures pour contrer le déclin démographique, telles que la lutte contre les perturbateurs endocriniens, le développement de la PMA, et la création de 100 000 places en crèche d'ici 2027, tout en excluant toute incitation fiscale.
  • Des congés pour les parcours PMA et un nouveau congé de naissance en 2025 sont également envisagés.