Le marché du travail a été énormément impacté par la crise du covid-19, en atteste la chute des offres d’emploi. Mais des secteurs continuent d’embaucher, certains cherchent même à recruter davantage. C’est notamment le cas du BTP, de la santé et du numérique, ce dernier étant désigné comme un des gagnants de la crise.

Le marché du travail a été impacté par la pandémie sanitaire, les analystes craignent même une vague de licenciements à cause de la crise économique qui pointe à l'horizon. D'ailleurs, le nombre d'annonces sur l'agrégateur Indeed a chuté d'un tiers, passant d'une moyenne mensuelle de 500.000 offres à 350.000 au mois d'aout dernier. Parallèlement, les demandes d'emploi ont augmenté de 20 %.

Cependant, certains secteurs peu affectés par la crise continuent d'embaucher, voire cherchent plus de salariés. L'assurance santé indique notamment que les Ehpad sont à la recherche de davantage de personnels. De même pour le secteur du numérique qui cherche de la main d'œuvre en ces temps de dématérialisation de l'économie.


Des secteurs inégalement impactés par la crise

La crise du covid-19 a eu de lourdes retombées sur le marché du travail, les recrutements en masse se font de plus en plus rares. Certes, des offres d'emploi persistent, mais la plupart ne tendent pas vers un contrat à long terme. Laurent da Silva, directeur général de Spring et de Badenoch + Clark, des sociétés œuvrant dans le recrutement de cadres et de techniciens, explique à ce sujet :

Les campagnes sont moins visibles, on est plus sur des recrutements de remplacement ou de réorganisation.

Toutefois, des secteurs ont été épargnés par la crise du covid-19 et se portent très bien aujourd'hui. C'est notamment le cas en matière de santé, Emmanuel Chion, directrice des statistiques chez Pôle emploi, indique qu'entre le mois de juin et aout, le secteur de la santé a davantage recruté par rapport à la même période il y a un an. Elle rajoute :

On a pu constater par exemple une hausse du nombre d'offres de postes d'infirmier et d'aide-soignant.

Certains analystes avancent que c'est dû à l'épidémie du coronavirus, ayant mis en lumière le manque de personnel dans ce secteur. Une hypothèse probante, mais cette hausse de la demande reflète surtout les besoins croissants des Ehpad en raison du vieillissement.

Le numérique, porté par la crise

Le BTP a été impacté par la pandémie du covid-19, mais étonnamment, il continue d'embaucher. On dénombre plus de 3.000 postes disponibles dans ce secteur sur le réseau social LinkedIn. Les analystes expliquent que le BTP tend à rattraper le retard causé par le confinement. D'ailleurs, à la reprise les chantiers ont repris presque aussitôt.

Mais un secteur a été porté par la crise sanitaire, il s'agit du numérique. En effet, les sociétés d'e-commerce n'ont pas eu à se plaindre, leurs activités ayant été boostées durant cette période. Laurent da Silva commente :

Le domaine du numérique au sens large a incontestablement le vent en poupe. C'est un véhicule fort de CDI et de CDD sur toutes les zones géographiques, et c'est loin d'être fini. L'e commerce fait partie des gagnants du Covid-19.

Cette crise semble avoir été un déclencheur pour entamer définitivement la transition numérique, une mue qui va nécessiter beaucoup de main-d'œuvre. D'ailleurs la société Mirakl, spécialisée dans logiciels d'e-commerce, vient de clore un tour de table 300 millions de dollars et compte embaucher 1.000 salariés, dont 400 en France.