Les personnes atteintes de varices pourront dorénavant envisager sereinement de recourir à une intervention au laser endoveineux (EVLT). En effet, la Sécurité sociale prend en charge l’intégralité des dépenses liées à cette technique moins invasive que la chirurgie classique. Ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques mois. Les malades devaient payer un reste à charge assez conséquent.

Un remboursement intégral

Cela fait plusieurs années que le traitement des varices par laser est pratiqué », expliquent Marc Bodino, chirurgien vasculaire à Cannes, et Olivier Creusot, médecin vasculaire à Gras.

D'ailleurs, la Haute Autorité de Santé (HAS) avait préconisé l'EVLT en 2016 pour atténuer ou éliminer rapidement et efficacement les veines et varices inesthétiques présentes au niveau des membres inférieurs.

L'Assurance santé obligatoire a fini par s'aligner à cette proposition et assure désormais la prise en charge complète de ce traitement sur la base de la tarification en vigueur.

Un retour au travail rapide

Selon ces professionnels de la santé, il est logique que cette technique nouvelle génération soit remboursée. En effet, du fait du raccourcissement des temps de récupération et des résultats probants, la facture est plus allégée.


Si une dizaine de jours d'arrêt de travail était nécessaire à la suite d'un stripping (une intervention chirurgicale pour extraire les veines) dont la douleur est estimée à 7/10, il suffit d'un jour ou deux pour être sur pied après une opération au laser dont la douleur est moindre (3/10).

Les deux soignants soulignent que

Le taux de récidive est pratiquement le même (soit 4 %) pour les deux approches.

Très peu de contraintes

Si la technologie au laser est autant avantageuse, c'est parce qu'elle est mini-invasive. Une petite ponction est réalisée juste au-dessus de la cheville pour pouvoir introduire une fibre optique reliée à une source laser externe.

La chaleur lumineuse du laser cible les vaisseaux sanguins à traiter. L'énergie captée va provoquer un processus permettant de les refermer ou bien de les coaguler. À la suite du traitement, les vaisseaux vont disparaître progressivement et de manière naturelle pendant quelques jours.

Le Dr Creusot explique que

L'opération nécessite l'injection d'un sérum contenant un anesthésique local autour de la veine pour préserver les tissus et organes environnants.