Le remboursement des tests Covid réalisés à l’étranger varie en fonction du pays dans lequel ils sont effectués. Ainsi, seuls ceux qui ont été réalisés dans les pays membres de l’UE ou de l’Espace économique européen et en Suisse sont pris en charge en totalité. Les tests effectués dans un pays en dehors de l’UE sont remboursés à hauteur de 27 % du montant des frais engagés.

Un forfait de base à 60 euros

Pour les tests réalisés dans un pays membre de l'UE, de l'Espace économique européen (Norvège, Islande, Liechtenstein) et en Suisse, le forfait de base est fixé à 60 euros. Celui-ci correspond aux frais de prélèvement et de dépistage pour les personnes présentant des symptômes du Covid-19, et celles soumises de manière obligatoire à des tests pour pouvoir entrer dans le territoire d'un État membre de l'Union européenne.

Ces frais sont ainsi remboursés en totalité par l'Assurance maladie, sous réserve de présenter la CEAM (carte européenne d'assurance maladie) au moment du test. Autrement, la prise en charge se fera au retour de la personne sur le territoire français. Dans ce cas, celle-ci devra compléter le formulaire S 3125 « soins reçus à l'étranger » pour pouvoir en bénéficier.


Il est conseillé de demander sa CEAM au plus tard 3 semaines avant le départ. La démarche peut être faite sur le site Ameli (pour les affiliés au régime général), ou sur le site de MSA (pour les affiliés à ce régime).

Quid du remboursement des tests réalisés en dehors de l'UE et de l'EEE ?

Les tests réalisés en dehors de l'UE et de l'EEE ne sont remboursés qu'à hauteur de 27 % du montant des dépenses. La prise en charge ne concerne néanmoins que les tests à caractère médical, urgent et inopiné.

Pour demander le remboursement des frais engagés dans ces tests, il convient de transmettre à sa caisse d'assurance santé le formulaire S 3125. La personne doit y joindre une prescription médicale ou un certificat médical en rapport avec le Covid-19, et ce, dès son retour sur le territoire français.