Le groupe allemand spécialisé dans l’imagerie médicale et des dispositifs médicaux, Siemens Healthineers, a annoncé le rachat de Varian Medical Systems, fournisseur mondial de matériel de radiothérapie. Le coût de l’opération est estimé à environ 13,9 milliards d’euros. Le géant allemand compte ainsi devenir le leader mondial des soins oncologiques.

Augmentation des besoins en radiothérapie

Le projet de cession de Varian a reçu l'approbation de son conseil d'administration. La transaction concerne l'intégralité du capital de la firme américaine, qui sera cédé au prix de 177,50 dollars par action.

L'exécution de l'opération est annoncée pour le premier semestre 2021, après la validation du projet par les actionnaires de Varian et celle des autorités réglementaires.

Dans le domaine du cancer, Siemens Healthineers s'intéresse particulièrement à tout ce qui concerne l'imagerie médicale. L'acquisition de Varian permet à cette firme allemande de consolider son positionnement sur un marché à fort potentiel.

Une étude de l'Agence internationale de recherche sur le cancer anticipe notamment une forte augmentation de la prévalence de cette maladie entre 2010 et 2030. Ce qui se traduira par une hausse des besoins en radiothérapie et des coûts des soins de santé pour les mutuelles santé.


Les fruits des recherches et les innovations thérapeutiques s'orientent par ailleurs vers une personnalisation des traitements.

Une opération rentable

Cette cession permettra à Varian d'élargir son envergure au niveau international en s'ancrant dans une structure solide comme le groupe allemand, avec lequel elle a déjà collaboré depuis 2012. Cette dernière étant cinq fois plus grande en termes de chiffres d'affaires et de nombre de personnel.

En 2019, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 14,5 milliards d'euros et comptait 52 000 salariés à travers le monde, contre 3,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 10 000 employés pour sa consœur californienne.

Par ailleurs, l'impact de l'acquisition de cette pépite sur les résultats de Siemens Healthineers sera palpable dès la première année. Les estimations misent notamment sur un effet positif de synergie d'au moins 300 millions d'euros d'ici 2025.

À noter que l'opération sera en grande partie financée par un prêt relais d'un montant de 15,2 milliards d'euros octroyé par Siemens Finance. La branche santé du groupe procèdera ensuite à une ouverture de son capital pour combler la différence nécessaire à la concrétisation de ce rachat.