Les soins et les honoraires des dentistes coûtent cher. Or, ils sont faiblement pris en charge par l’Assurance maladie et les mutuelles. Le reste à charge que doivent payer les patients pèse ainsi lourd dans leur budget. Ce montant peut s’élever jusqu’à plus de 1 400 euros, d’après une enquête menée en juillet 2019 par l’association UFC-Que Choisir.

Encore 50 % de reste à charge à payer sur les soins dentaires

Certes, la sécurité sociale rembourse une partie des soins, mais cela n'a pas de répercussions majeures sur la facture que doivent s'acquitter les patients.

L'association UFC-Que Choisir affirme que

« Le reste à charge ou la somme que doit payer le patient après remboursement de la sécu peut monter jusqu'à 1 436 euros pour une couronne sur implant de 2 409 euros ».

En principe, 50 % de la note finale reste encore à la charge du patient. Ainsi, pour un bridge de 2 167 euros, le RAC qu'il devra payer s'élève à 1 138 euros. Celui-ci est de 824 euros pour une prothèse amovible de 1 583 euros, et de 266 euros pour une couronne sur dent vitalisée de 747 euros.


Astuce : Face au prix exorbitant des soins dentaires, les particuliers ont intérêt à souscrire une bonne mutuelle pour réduire au minimum ce reste à charge. Ils peuvent pour cela utiliser notre comparateur de mutuelles et trouver l'offre la mieux adaptée à leurs besoins.

Le RAC zéro peut changer la donne

Les prix exorbitants des couronnes font que de plus en plus de patients sont dans l'obligation de se priver de soins dentaires ou de trouver des solutions alternatives pour se soigner.

D'après cette étude,

« Près d'un quart des répondants sont obligés de reporter les soins pour des raisons financières. Pour réaliser une couronne qui représente le soin le plus cher, ils attendent en moyenne 15 mois avant de sauter le pas ».

Ce renoncement aux soins fait souvent l'objet de débats.

La réforme 100 % santé ou Reste à charge zéro qui entrera en vigueur à partir de 2020 est très attendue. Elle a été mise en place par le gouvernement afin que tous les patients puissent avoir accès à certaines prestations jugées trop coûteuses.

Ainsi, tous les soins seront remboursés intégralement pour les paniers de soins les moins chers, dont les couronnes et les bridges dotés de matériel abordable.