L’allègement des mesures sanitaires en France présente des risques non négligeables d’après l’infectiologue Benjamin Davido. D’ailleurs, l’impact se fait déjà sentir actuellement : le professionnel évoque une nouvelle circulation du virus du Covid-19. Il se montre inquiet surtout face aux derniers variants qui sont connus pour être plus contagieux que les précédents. La vaccination offre néanmoins une certaine protection.

L'amélioration de la situation sanitaire a conduit les autorités françaises à alléger les mesures en vigueur. Cela s'est entre autres traduit par la fin du port du masque, y compris dans les transports en commun. Cette décision n'est cependant pas sans conséquence. Benjamin Davido, infectiologue et référent Covid-19 au sein de l'hôpital de Garches, fait part d'une hausse des cas de contamination. La situation fait naître certaines inquiétudes et rappelle celle de l'été 2021. Le spécialiste indique toutefois qu'il sera possible de maîtriser une nouvelle vague de l'épidémie. La vaccination apporte d'ailleurs une précieuse aide. Des injections supplémentaires pourraient néanmoins être nécessaires pour mieux se protéger.


Une hausse prévue des infections pour l'été

L'infectiologue français met l'accent sur la similitude entre le Covid-19 et la grippe. Aucun individu n'est complètement immunisé face à ces maladies selon le spécialiste. Pour lui, le traitement doit ainsi être identique, et il est nécessaire de renouveler constamment la vaccination. Il n'écarte d'ailleurs pas la possibilité de réaliser une nouvelle injection dans les mois à venir face à la recrudescence de l'épidémie.

L'existence du vaccin lui permet cependant de tempérer. Ainsi, pour ce professionnel de santé, le fait qu'une majorité des Français soit vaccinée permet de limiter l'impact d'une nouvelle vague. Celle-ci est à craindre pour l'été, comme ce qui a été le cas en 2021 avec le variant Delta. Pour rappel, le vaccin est proposé gratuitement, même pour les doses supplémentaires. La mutuelle santé offre aussi une prise en charge pour le traitement en cas d'infection.

Un virus endémique

D'après Benjamin Davido, l'effet de l'immunité acquise par les personnes vaccinées pourra s'affaiblir avant l'automne 2022. D'où l'intérêt de réaliser des doses de rappel. L'expert souligne toutefois qu'il est important de renseigner les Français quant l'intérêt de ces dernières. Il parle par ailleurs d'un virus qui peut être considéré comme endémique sachant qu' il est présent toute l'année. Et indépendamment de la saison. Pour autant, une reprise en cette période de l'année fait plutôt naître la surprise.

Le spécialiste l'explique par l' assouplissement des mesures sanitaires. D'ailleurs, il se montre inquiet face à la suspension du port du masque dans les avions et les aéroports. Il en est de même dans les transports en commun. Cette mesure se généralise en Europe alors que d'autres pays à l'étranger choisissent de maintenir cette protection. La nouvelle circulation virale constatée ces derniers jours est aussi liée à l'apparition d'autres variants. Ils sont 10 à 15 % plus contagieux que les souches qui les ont précédés.