Eric Ormière, le directeur des opérations d’Hygia, prévoit une réduction de 20 % du nombre de médecins généralistes dans l’Hexagone d’ici 2027. Est-ce la raison pour laquelle cette jeune pousse a créé des dispositifs facilitant la consultation et le suivi des antécédents médicaux ? En tout cas, le patient devient acteur de sa propre santé, d’après le responsable.

Avec la révolution numérique, les pratiques se modernisent dans le secteur de la santé. Par exemple, les données de santé des patients sont désormais sauvegardées dans le Dossier médical partagé (DMP). La start-up nommée Hygia a aussi décidé de concevoir un carnet de santé numérique. Elle compte le commercialiser en même temps que son fauteuil connecté permettant aux malades de prendre leurs constantes eux-mêmes.

L’innovation en question a été déjà présentée au grand public à l’occasion du CES qui s’est tenu à Las Vegas du 7 au 10 janvier 2020. Pour déployer son offre, l’entreprise envisage de collaborer avec les complémentaires santé et les hospices. Connaîtra-t-elle du succès ?

Optimiser le parcours de soins grâce à des outils novateurs

Hygia a été créée par Pierre-Jean Brousset en 2018. L’entreprise se donne pour ambition de digitaliser le parcours de soins des patients tout en l’industrialisant.


Ainsi, elle a mis au point un carnet de santé électronique sécurisé d’une part. Baptisé Hygia Care, cet outil est censé retracer tous les antécédents médicaux des malades, y compris les vaccins et les prescriptions.

D’autre part, la jeune pousse a conçu un siège connecté, Hygia Pulse, dont la fabrication sera sous-traitée en Occitanie. Il permettra aux personnes qui patientent dans la salle d’attente d’un médecin de relever certaines données corporelles. Il peut s’agir de la pression artérielle, du pouls ou de la température. Même le poids et la quantité d’oxygène absorbée peuvent être obtenus.

Dès qu’Hygia aura reçu le marquage CE, elle débutera la vente ses équipements révolutionnaires, moyennant un abonnement mensuel de près de 110 euros.

Des dispositifs qui profitent à la fois aux patients et aux soignants

Les patients peuvent accéder gratuitement à l’application mobile développée par Hygia. Celle-ci leur permet de stocker, de mettre à jour et de partager leurs données de santé. Elle leur donne aussi la possibilité d’améliorer le suivi de santé grâce à ses fonctionnalités intuitives. Ainsi, les utilisateurs seront mieux préparés lors de leur prochaine consultation chez leur médecin traitant.

Les professionnels de santé y trouveront également leur compte. Étant donné que le carnet digital sera relié à leur logiciel de gestion, ils auront accès à toutes les informations nécessaires. Il en résultera un gain de temps de quelques minutes lors des consultations, comme l’indique Eric Ormière.

Les patients ont aussi la possibilité d’établir une description de leur état de santé (avec les symptômes ressentis) grâce au logiciel Medvir. Employé par les centres hospitaliers de Paris, cet outil dresse un questionnaire intelligent à destination des malades.