Face à la dégradation de la situation sanitaire en Inde, de nombreux États ont annoncé le renforcement des restrictions envers le pays. À ce titre, la Suisse impose désormais une quarantaine aux voyageurs en provenance de ce territoire. Pour rappel, elle a enregistré son premier cas de contamination au variant double mutant du coronavirus il y a une semaine.

Plus contagieuse que les autres, la variante indienne du Covid (B.1.617) s'étend aujourd'hui à l'échelle de la planète. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), elle circule dans pas moins de 17 pays. Dans son compte-rendu hebdomadaire sur la situation pandémique, cette organisation affirme que la majorité des échantillons proviennent principalement de 4 pays. Il s'agit des États-Unis, du Singapour, du Royaume-Uni, et surtout de l'Inde.

Dans ce contexte, cela fait maintenant quelques jours que plusieurs pays de l'Europe continentale signalent la présence du B.1.617 sur leur territoire. Après la Belgique ou encore l'Italie, c'est au tour de la Suisse de confirmer cette situation.


L'Inde inscrite sur la liste rouge

Le 24 avril 2021, l'Office fédéral suisse de la Santé publique a indiqué à travers un tweet que :

Le premier cas du variant indien du Covid-19 a été détecté en Suisse.

Le cas concernait un voyageur arrivé au pays après avoir transité par un aéroport européen. Aucun détail n'a été donné. Face à cette situation, les autorités sanitaires outre-Jura considèrent l'Inde comme un pays à risque.

Depuis le 26 avril dernier, l'Inde figure à côté de l'Afrique du Sud, du Brésil, de l'Argentine, etc. Par conséquent, elle figure sur la liste rouge de la Suisse. Désormais, les passagers en provenance de ce pays sont tenus de s'isoler pendant dix jours à leur arrivée.

Il en est de même pour les régions de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Nouvelle-Aquitaine... Pour cause, trois cas positifs au variant B.1.617 ont été révélés dans l'Hexagone, à savoir dans le Lot-et-Garonne et les Bouches-du-Rhône.

Avant le départ, il convient d'adhérer à une mutuelle santé pour éviter d'importantes dépenses en cas d'infection au Covid.

Plusieurs pays ferment leurs frontières

Avec une nouvelle vague de contaminations partiellement dues à la variante «double mutant», les hôpitaux indiens sont submergés. Inquiets de la situation, de nombreux États ont suspendu leurs liaisons aériennes avec le pays jusqu'à une date déterminée.


Le 27 avril dernier, l'Australie a décidé de fermer ses frontières aux appareils arrivant de ce territoire jusqu'au 15 mai prochain. Plus tôt, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Canada et les Émirats arabes unis ont déjà adopté une position similaire. Ils ont soit réduit soit interrompu leurs vols.

En France, les dirigeants renforcent les restrictions (quarantaine obligatoire, tests antigéniques, etc.) aux aéroports. Il faut savoir qu'hebdomadairement, les liaisons avec l'Inde représentent quasiment 1900 voyageurs. C'est ce que révèle le quotidien BFMTV. Dix fois par semaine, Air France dessert Bangalore, Mumbai et Dehli.

Selon différentes sources, le gouvernement pourrait toutefois décider prochainement la suspension des vols en provenance d'Inde.