En Suisse, plus d’un senior sur deux souffre de surpoids

Les hommes sont les plus exposés

D’après le MonAM, le nouveau système de monitorage des addictions et des maladies non transmissibles de l’Office fédéral de la santé publique,

« Plus de 50 % des seniors ont un indice de masse corporelle largement supérieur à la normale ».

Cet outil permet de déterminer si les facteurs socio-démographiques ont une incidence sur certains indicateurs, comme le surpoids ou l’hypertension.

Et les résultats de sa dernière étude tendent à prouver que

« Les hommes âgés sont plus exposés, tous facteurs de risque confondus ».

Bien que le surpoids touche les personnes de tous âges, les risques de développer une obésité morbide sont moins élevés chez les jeunes de 15 à 49 ans.


Des conséquences néfastes pour la santé

Comme le nombre de personnes touchées par l’obésité ne cesse de croître à un rythme inquiétant, l’Office fédéral de la santé publique alerte sur ses conséquences sur la santé.

Ces personnes sont les plus exposées aux risques de maladies cardio-vasculaires, mais aussi d’autres maladies, comme le cancer, le diabète de type 2, l’arthrose, les maladies respiratoires, etc.

Dans son communiqué, l’OFSP met l’accent sur l’importance d’adopter une alimentation équilibrée et une activité physique régulière pour mieux contrôler la surcharge pondérale.

Les mutuelles suisses misent sur la prévention santé

Pour tenter d’endiguer ce phénomène, les mutuelles seniors se penchent plus vers la prévention santé que vers le recours à des médicaments.

Ainsi, la prise en charge est plutôt axée sur les actions favorisant le maintien d’un poids corporel sain.

Pour encourager leurs adhérents à pratiquer une activité physique régulière, ces organismes proposent par exemple de rembourser leurs abonnements aux salles de sport ou l’achat de leurs équipements pour la remise en forme.