La France fait partie des pays les mieux lotis en ce qui concerne le système de santé, ne serait-ce que de considérer la couverture maladie prodiguée par l’État et les distributeurs d’assurance complémentaire. Pour autant, bon nombre de Français connaissent mal leurs droits, sans oublier ceux qui déplorent la lourdeur des procédures.

Avoir recours à l'aide d'un comparateur mutuelle est devenu essentiel ces derniers temps, compte tenu du nombre d'assureurs qui fleurissent sur le marché français de la couverture maladie. Il faut dire que la santé est une priorité pour tout un chacun, sauf qu'entre le système du pays – bien qu'il se trouve à la septième place dans le classement mondial – et les citoyens de l'Hexagone, ce n'est pas vraiment le grand amour.

Un sondage OpinionWay a, en effet, récemment révélé la mal-compréhension de près de la moitié des Français quant aux fonctionnements des dispositifs de santé. À cela s'ajoute la lourdeur des procédures, dont le nombre de paperasses à remplir, qui rebutent les potentiels assurés au point de renoncer à leurs droits.


La lourdeur des procédures administratives pointée du doigt

Si la France se trouve en 7ème position dans le classement des meilleurs systèmes de santé, ce succès semble être remise en question par les résultats du sondage OpinionWay mené en juillet dernier pour a Startup mySofie. En interrogé 1 024 personnes sur la perception de la gestion administrative de leur santé, il en ressortait en premier lieu la lourdeur des démarches en général. C'est ce qui est d'ailleurs ressenti par 86% des sondés, et qui pousse même les 36% à ajourner la régularisation de leur situation.

Certes, cette dernière décennie a été un miracle pour l'administration grâce à l'avènement du digital qui a contribué au lancement de nombreuses applications et de services en ligne. Pour autant, les paperasses semblent tenir bon. D'ailleurs, durant l'enquête, 29% des participants disent vraiment détester remplir les documents administratifs exigés par les pouvoirs publics. Une aversion plus marquée chez les jeunes de 18 à 24 ans, car d'après le sondage, ils sont à 49% à avoir avoué n'aimer pas cela.

Une santé mise en jeu

À noter que 81% des Français se chargent eux-mêmes du processus santé de leur foyer. Sur ce point, OpinionWay a montré des chiffres quelque peu inquiétants lors de la publication des résultats de son enquête le 13 septembre dernier. En effet :

  • 43% des sondés ont estimé le suivi administratif des soins chronophage ;
  • 42% ont des difficultés à comprendre le système en lui-même ;
  • 34% disent ne pas bien connaitre leurs droits ainsi que les garanties prodiguées par l'Assurance maladie ainsi que leur complémentaire santé (44% chez les jeunes adultes).

Il y a de quoi réagir, selon le co-fondateur de mySofie, Philippe Baranski. À savoir, sa Startup a pour objectif de réduire les complexités administratives pour des parcours rapides au sein des mutuelles santé. Selon ses explications :

Lorsqu'on ignore son offre de soins, que l'on ne comprend pas le système de remboursement ou que l'on fuit l'administratif, c'est potentiellement sa santé que l'on met en jeu par négligence.

Quoi qu'il en soit, il faut bien reconnaitre que bon nombre de personnes ont quand même réussi à adopter les outils numériques lancés sur le marché. La preuve, 56% des Français en moyenne les utilisent pour suivre leur santé en ligne. Chez les jeunes, la proportion est plus importante, à raison de 64% pour les moins de 35 ans.