Les résultats de l’étude que nous avons menée récemment ont révélé que Paris et les Alpes Maritimes arrivent en tête du classement des départements les plus chers en matière de tarifs de mutuelle. Pour toutes les catégories de profils sur lesquelles nous nous sommes intéressés, les tarifs moyens sont nettement plus élevés dans ces deux localités.

En revanche, le Bas-Rhin et la Moselle figurent parmi ceux qui appliquent les prix les plus abordables. Une situation qui s'explique par le nombre insuffisant de médecins pratiquant dans ces zones, et de ce fait, un moindre recours aux soins médicaux.

Des tarifs exorbitants pour les séniors dans 15 départements

Nous avons découvert au cours de cette enquête que les tarifs moyens au niveau national se chiffrent à 2 883 euros pour un couple de retraités. Toutefois, dans 15 départements, les tarifs vont au-delà de 3 000 euros.

À Paris, ces personnes âgées doivent payer 3 306 euros par an pour leur complémentaire santé, et celles des Alpes Maritimes, 3 210 euros.


En revanche, les prix sont nettement moins chers en Moselle (2 116 euros) et dans le Haut-Rhin (2 148 euros).

Ces tarifs exorbitants ont pour origine la pandémie qui a touché en grande partie les personnes âgées, mais aussi du déploiement de l'offre 100 % santé depuis le 1er janvier 2021.

Hausse des tarifs pour les autres catégories de profil

Nous nous sommes également penchés sur les tarifs appliqués à un jeune actif assuré en garanties classique.

Même si les cotisations annuelles sont nettement moins chères pour cette catégorie de profil, une hausse des tarifs a été observée pour cette année.

En effet, le montant moyen des cotisations est passé de 298 à 310 euros. À Paris, celui-ci s'élève à 337 euros et 336 euros en Alpes-Maritimes.

Une famille de 4 personnes (un couple avec deux enfants) devra verser 6 euros de plus qu'en 2020. La moyenne est actuellement à 1 100 euros, mais de fortes disparités sont enregistrées entre les départements. À titre d'exemple, elle est de 1 208 euros à Paris, 1 197 euros dans les Alpes-Maritimes et 800 euros dans le Bas-Rhin.