Depuis le déconfinement en mai dernier, la vie des Français reprend petit à petit son cours. Ce qui ne signifie pas pour autant que le coronavirus est totalement éradiqué du territoire. D’ailleurs, le nombre de nouveaux cas augmente de jour en jour, et on n’est pas à l’abri d’une nouvelle vague de contamination, voire d’un reconfinement. L’adjointe à la Santé à Paris s’est confiée dans un interview accordé au Parisien.

L'adjointe d'Anne Hidalgo à la Santé, Anne Souvris a livré une interview au Parisien. Elle s'est notamment confiée sur la propagation du covid-19 en Île-de-France depuis la reprise. En effet, le nombre de nouveaux cas augmente quotidiennement depuis quelques semaines. La mairie de Paris a établi que l'on compte aujourd'hui 12,5 individus contaminés pour 100 000 résidents, soit un taux de 1,6%.

Cette hausse laisse présager une nouvelle vague de propagation du virus et un risque de reconfinement, auxquels ne survivrait pas la mutuelle santé. Certains observateurs ont aussi rajouté que de nouvelles mesures doivent être mises en place afin d'améliorer le traçage des personnes testées positives.

Laxisme et abandon des gestes barrières

L'adjointe à la Santé à Paris ne cache pas son inquiétude face à l'augmentation du taux de contamination dans la région francilienne. Elle a déclaré à ce sujet :

Jusqu'au 15 juin, ils régressaient tous et depuis, tout remonte. Très lentement, mais quand même.

L'une des principales raisons expliquant ce phénomène est le non-respect des gestes barrières, un laxisme qui est notamment remarqué chez les jeunes. Qui plus est, le port du masque est de moins en moins répandu. Anne Souvris l'a d'ailleurs souligné dans son interview :

On voit bien qu'il y a de plus en plus de rassemblements de gens, partout, tout le temps, sans aucun geste barrière, c'est un vrai problème.

Cet oubli des mesures préventives est d'autant plus alarmant en cette période de vacances, surtout que Paris est considéré comme étant l'épicentre de la contamination. Du moins, c'est ce qu'ont fait remarquer de nombreux analystes. Raison pour laquelle une campagne sur les réseaux sociaux milite afin que les sanctions soient plus sévères pour les personnes ne respectant les consignes sanitaires.

La prudence est de mise

Dans son entretien, l'adjointe à la Santé a également évoqué les mesures sanitaires que l'on pourrait adopter prochainement afin d'éviter la remontée de la propagation de la maladie. L'une d'elles s'inspire d'un système allemand, où la clientèle des restaurants et des bars laissait leur numéro au responsable de l'établissement. De cette manière, un individu pourra être informé si une personne testée positive s'est récemment vue au même endroit. Cela permettrait aussi de faciliter le traçage.


Anne Souvris a également tenu à rappeler que le covid-19 est toujours présent en France. Ce qui fait que malgré la reprise, on doit toujours rester sur ces gardes. Elle a déclaré que :

Il faut rappeler aux gens d'être vigilants: se faire tester, ne pas avoir peur à la moindre toux d'aller consulter, y compris pour ne pas développer une forme grave

Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à effectuer un contrôle dans les centres de Santé de la mairie de Paris, ces derniers proposent d'ailleurs une consultation et un dépistage du coronavirus. À ne pas oublier que ces tests PCR sont intégralement remboursés.