La pandémie du covid-19 semble enfin perdre du terrain en France, c’est en tout cas le constat que l’on peut dresser des données publiées par Santé Publique France. Néanmoins, la vigilance est toujours de mise, car nul n’est à l’abri d’un nouveau rebond de la pandémie. D’autant plus qu’une variante plus contagieuse du coronavirus a fait son apparition au Royaume-Uni.

Depuis la mi-novembre, les admissions en réanimation à cause d'une contamination au covid-19 affichent une tendance baissière. En effet, c'est ce qu'ont reflété les données publiées par Santé publique France au 1er décembre dernier et relayées sur les sites dédiés à l'assurance hospitalisation. À date, on dénombrait un peu moins de 3 600 personnes en réanimation, alors que ce chiffre se portait à 3 700, 24 heures auparavant, et à 4 300 le mardi 24 novembre.

Le nombre d'hospitalisations pour cause de contamination au covid-19 accusait aussi une légère baisse. Alors qu'au 16 novembre dernier, environ 33 000 patients étaient admis dans les hôpitaux, on en a recensé que 27 000 en fin novembre.


Des chiffres rassurants

Durant les deux derniers mois de l'année 2020, la pandémie du covid-19 semblait avoir perdu du terrain dans l'Hexagone. Outre la tendance baissière constatée, s'agissant des hospitalisations et des admissions en réanimation, le nombre de patients ayant succombé au coronavirus est également en diminution.

Santé Publique France rapportait plus de 450 décès à la date du 24 novembre, contre 365 au 30 novembre. La même tendance est observée concernant le nombre de personnes positives par rapport au nombre total d'individus testés. En effet, le taux de positivité s'élevait à 10,8 % à la fin du mois de novembre alors qu'il culminait à 13,1 % une semaine plus tôt.

L'Institut Pasteur se montre assez optimiste, d'après leurs projections, les hospitalisations devraient continuer de baisser dans les prochains mois.

Ces chiffres sont plutôt rassurants, mais il convient de rester vigilant. On n'est pas à l'abri d'un nouveau rebond de la pandémie, qui plus est on vient de découvrir une nouvelle variante de la covid-19, ayant apparu au Royaume-Uni. Pour l'heure, on ne dispose pas d'informations concrètes sur ses effets, toutefois des rumeurs rapportent que cette nouvelle variante du coronavirus serait plus contagieuse.

Un variant britannique du covid-19

Un variant du covid-19 a été détecté au Royaume-Uni le 14 décembre dernier. En conséquence de quoi, la France et d'autres pays du vieux continent ont suspendu les vols en provenance d'outre-Manche. Le ministre de la Santé, Olvier Véran a indiqué quant à cette décision :

Le Covid-19 peut muter, comme tout virus. En Angleterre, un variant circule beaucoup. Les scientifiques pensent que les tests et les vaccins restent efficaces et que la maladie reste la même. Mais il pourrait être plus contagieux. Par précaution, nous fermons donc les frontières.

Un nouveau rebond de la pandémie reste ainsi un scénario probable. D'ailleurs, selon les données rapportées par les autorités sanitaires britanniques, l'apparition de cette mutation du covid-19 semble coïncider avec la récente hausse du taux de contamination constatée dans le sud-est du pays. Le ministère de la Santé incite donc les Français à rester prudents et à respecter les mesures sanitaires. D'ailleurs, il y a de fortes chances que ce variant britannique circule déjà en France.