Le vaccin contre la Covid-19 continue de susciter des débats. Pour l’heure, il est encore difficile d’attester de sa véritable efficacité. Par contre, le vaccin contre la grippe a déjà fait ses preuves et le gouvernement rappelle l’importance de se faire vacciner. Mieux, l’exécutif veille au bon déroulement de la campagne de vaccination en fournissant un nombre conséquent de doses.

Une couverture vaccinale est primordiale

Sur le plan sanitaire, l'année 2020 a été, sans conteste, l'une des plus anxiogènes que l'humanité a connue. La pandémie de Covid-19 a été (et est encore) d'une envergure telle qu'elle a réussi à mettre à l'arrêt la planète tout entière.

Pour l'heure, un éventuel vaccin apparait comme la seule véritable solution pour l'endiguer et pour retrouver une vie normale. Mais il faudra encore attendre les résultats des premières campagnes de vaccination effectuée pour attester de sa réelle efficacité.

Entre temps, le gouvernement français réitère la nécessité absolue de mettre à jour les autres vaccins qui ont besoin de l'être, notamment celui de la grippe, cette maladie pouvant être un facteur de comorbidités.


Il faut rappeler que même sans la Covid-19, la grippe tue en moyenne 10 000 personnes par an en France (pour 2 à 6 millions de cas détectés). Pour les personnes les plus fragiles, notamment les personnes âgées, elle peut entraîner des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou encore un infarctus du myocarde.

Une contamination au coronavirus augmenterait de manière exponentielle les risques de complications et d'hospitalisations.

Même sur le plan financier, procéder à la vaccination contre la grippe se révèle donc intéressant puisque cela peut éviter une éventuelle hospitalisation. Sans oublier le fait que la vaccination est entièrement couverte par l'assurance maladie.

Le gouvernement veille à la poursuite de la campagne de vaccination

Même fortement accaparé par la gestion de la pandémie, le gouvernement n'en délaisse pas moins les autres actions de prévention pour les autres maladies, en particulier la grippe qui peut donc avoir une relation de cause à effet avec l'infection au coronavirus.

Ainsi, l'exécutif a fourni 12 millions de doses de vaccins pour les besoins de la campagne actuelle de vaccination contre la grippe.