Le baromètre 2023, publié par un expert du secteur, offre une plongée captivante dans le panorama de la santé en France. Cette analyse révèle des dynamiques complexes et des évolutions comportementales, esquissant les contours d’une société en mutation face à des défis sanitaires croissants. Les détails dans cet article.

Tendances et réflexions sur la santé en France : les enseignements du baromètre 2023

Soins de santé : entre croissance et adaptation

L'année 2023 témoigne d'une croissance persistante de la consommation de soins en France, bien que légèrement ralentie au deuxième quadrimestre. Une particularité notable réside dans le dynamisme croissant des médecines douces, telles que l'ostéopathie et la psychologie, lequel reflète un contexte anxiogène.

Bien que la hausse du remboursement moyen par bénéficiaire entre 2022 et 2023 ait été confirmée, celle-ci s'accompagne d'un ralentissement appréciable, passant de 277,7 euros en 2022 à 297,7 euros en 2023.

Cette baisse découle principalement d'une augmentation du nombre de consommateurs plutôt que d'une inflation des coûts unitaires.

Ce schéma de consommation reflète l'influence de la demande de rattrapage post-COVID et témoigne également de l'évolution des attentes de la société. En effet, la préoccupation croissante pour le bien-être et la prévention se manifeste de manière notable par une progression significative de +11,1 % dans la catégorie des médecines alternatives.


L'influence modérée du 100 % Santé sur la consommation médicale

Les secteurs impactés par le dispositif 100 % Santé enregistrent une croissance plus modérée. La consommation moyenne marque un ralentissement notable dans le domaine dentaire (+4,5 % pour les huit premiers mois de 2023, comparé à +7,6 % pour le premier quadrimestre), une tendance également constatée dans d'autres postes.

Malgré une hausse globale du secteur de l'audio (+6,9 %), la consommation d'audioprothèses connaît une légère décrue (-0,6 %), attribuée à la limitation du remboursement de la sécurité sociale à un appareillage tous les 4 ans.

L'optique demeure le principal poste de dépenses, représentant 23,2 % des remboursements totaux. La souscription d'une complémentaire santé est essentielle pour alléger le fardeau financier de ces dépenses.

Renaissance de la médecine douce

En 2023, le recours aux médecines douces connaît un regain de popularité notable : +11,1 % au cours des huit premiers mois. Des domaines tels que la podologie, la pédicurie et la diététique enregistrent également des progressions significatives.

Les consultations en psychologie affichent une hausse particulièrement prononcée (+28,7 %), signalant une prise de conscience croissante de l'importance de la santé mentale. Cette dynamique sera étroitement surveillée dans les prochains baromètres.

A retenir
  • Le baromètre 2023 publié par un expert du secteur offre un aperçu intéressant de la santé en France.
  • Malgré une croissance persistante des soins de santé, le deuxième quadrimestre connaît un ralentissement, tandis que les médecines douces prospèrent (+11,1 %).
  • La hausse du remboursement moyen (277,7 euros à 297,7 euros) s'explique par une demande post-COVID et une préoccupation grandissante pour le bien-être.
  • La réforme du 100 % Santé modère la consommation médicale, mais l'optique reste un poste majeur (23,2 %).