Cette nouvelle méthode traduirait une avancée majeure dans la prise en charge de la maladie. Les patientes qui l’ont découverte ont ainsi réagi positivement. En effet, ce procédé leur éviterait les examens qu’elles doivent obligatoirement réaliser aujourd’hui pour diagnostiquer l’endométriose. Il constitue également un moyen permettant de traiter rapidement la maladie et échapper aux souffrances qui l’accompagnent.

Le résultat des recherches menées par des scientifiques français a été salué par les patientes souffrant d'endométriose. Cette maladie qui touche plus de 2 millions de femmes en France pourra être diagnostiquée plus tôt dorénavant. Ceci est possible grâce au test salivaire mis au point et qui permettrait de détecter la maladie instantanément. Il pourrait se substituer aux examens proposés actuellement aux patientes. À l'issue du test, elles sauront directement si elles souffrent ou non de cette maladie utérine. Le procédé est apprécié par les femmes à qui il a été présenté. La méthode est même source de soulagement pour beaucoup.


Un remboursement par l'Assurance maladie

L'enjeu est double avec cette nouvelle méthode. D'abord, les femmes se réjouissent de pouvoir connaître immédiatement la présence de la maladie. Elles apprécient également la possibilité de passer outre les séries d'examens qu'elles doivent subir aujourd'hui. La méthode permet ainsi une prise en charge rapide et précoce de l'endométriose. En effet, les résultats sont obtenus assez tardivement avec les examens actuels. Ces derniers restent aussi complexes.

Le test devrait être réalisé après prescription d'un professionnel de santé. Les scientifiques qui l'ont développé discuteraient actuellement avec les autorités de santé pour l'introduire dans le parcours médical des patientes. Des échanges auraient aussi eu lieu pour qu'il soit inclus dans les paniers de soins de l'Assurance maladie. Les organismes de mutuelle peuvent aussi participer à la prise en charge une fois le dispositif reconnu par les autorités. Les patientes peuvent alors consulter un comparateur mutuelle santé pour trouver l'offre répondant à leurs besoins.

Une efficacité prouvée

Le test a été mis au point par des chercheurs et des médecins français. Ils ont reçu le soutien de la start-up Ziwig. C'est la première fois qu'une telle méthode a fait son apparition dans le domaine des soins dédiés à l'endométriose. Les essais cliniques auraient déjà été effectués et montrent que les résultats sont fiables à 97 % .

Ce sont près de 2,5 millions de patientes souffrant d'endométriose qui pourront s'en réjouir en France. En effet, elles doivent aujourd'hui supporter les douleurs qui en naissent en attendant d'avoir les résultats de leurs examens. Le diagnostic se fait généralement avec la cœlioscopie et une caméra placée dans le ventre de la femme. Le test salivaire mettrait fin à cette procédure. Le traitement commencerait directement pour les personnes dont le résultat est positif.