Le tremblement est un processus physiologique ou normal en cas de froid ou de peur. Mais ce phénomène peut cacher une pathologie potentiellement grave s’il apparaît lorsqu’on est immobile, pendant le maintien d’une position ou l’exécution d’un geste précis. Malheureusement, peu de personnes sujettes à des tremblements inexpliqués pensent à consulter un médecin. 300 000 à 600 000 patients avec une majorité de cas inexpliqués

Le tremblement touche entre 300 000 et 600 000 personnes dans l'Hexagone.

Le Pr Azulay (CHU Marseille) précise que

Ce chiffre englobe tous les sujets atteints, que leurs symptômes aient ou non une explication.

Le groupe rassemble des hommes et femmes de tous âges, présentant des tremblements dont les facteurs déclenchants sont différents.

Consulter un médecin est le meilleur moyen de déterminer la cause du tremblement. Le cas le plus fréquent est le tremblement essentiel, dont l'origine reste jusqu'à présent inconnue.

D'après le Pr Jean-Michel Vallat, ancien chef du service de neurologie (CHU Limoges),

Celui-ci n'est pas à confondre avec les convulsions répétitives dues à une crise d'épilepsie par exemple.

Découlant d'un problème dans le système nerveux ou d'un trouble neurologique, le tremblement essentiel peut apparaître à l'adolescence ou à l'âge adulte. Il s'observe généralement au niveau des membres supérieurs et parfois de la tête et des cordes vocales.

À noter que les soins relatifs aux tremblements et aux maladies qui en sont la cause peuvent faire l'objet de remboursements par la mutuelle. Pour les traitements lourds et coûteux, le recours à un comparateur mutuelle santé aidera à trouver le meilleur contrat.


Des traitements existent

Les médecins spécialisés prescrivent généralement du propranolol un bêtabloquant. La contraction musculaire peut aussi être atténuée par un médicament antiépileptique, dont les posologies sont moins importantes que celles pour traiter une épilepsie. Comme solution temporaire, il est aussi possible d'injecter une toxine botulique dans les muscles concernés.

Selon le Pr Marie Vidailhet, (responsable de l'unité fonctionnelle, pathologies du mouvement, CHU La Pitié-Salpêtrière),

Une recherche est en cours pour savoir si la modification de l'activité cérébrale responsable du tremblement essentiel par le biais de la stimulation magnétique transcrânienne est envisageable.

Il existe aussi le tremblement au repos qui est souvent dû à la maladie de Parkinson. Il se manifeste parfois par une rigidité des membres (hypertonie) ou une akinésie (lenteur dans l'initiation des mouvements). Il peut être traité avec des médicaments qui stimulent la sécrétion de dopamine ou contenant de la dopamine.