Très populaires auprès des adolescents et des jeunes adultes, les accessoires individuels qu’ils utilisent pour écouter de la musique constituent aujourd’hui une sérieuse menace pour leur santé auditive. De plus, la nocivité des écouteurs, avec ou sans fil, ne vient pas d’une éventuelle défaillance, mais bien de l’usage qui en est fait. L’association Journée nationale de l’audition (JNA) tire la sonnette d’alarme.

À s'en déchirer les tympans !

Il s'agit d'une pratique fortement répandue et pourtant ô combien dangereuse. Les adolescents et les jeunes adultes aiment bien s'isoler dans leur monde, le casque audio vissé sur la tête ou les earpods enfoncés dans leurs oreilles. Jusque-là, rien de bien alarmant. Sauf qu'ils passent leur musique en mettant le volume à fond.

De manière presque inéluctable, les sons trop élevés vont engendrer une détérioration de l'organe auditif et même à la surdité totale au bout de quelques années .

Selon les chiffres évoqués par une récente étude, cette menace concernerait plus d'un milliard de jeunes à travers le monde .

Pour se rendre compte de l'ampleur de la catastrophe si jamais cette funeste prédiction se concrétisait, il faut savoir qu'à l'heure actuelle, 1,5 milliard de personnes ont déjà des problèmes d'audition .

Erreur de jeunesse qu'on paie cher à l'âge adulte

Il est pourtant difficile de faire entendre raison aux jeunes concernant la dangerosité de cette habitude. Dans la majorité des cas, les effets ne se manifestent que des années plus tard, mais plus vite qu'on ne le croit.

Avec l'âge, l'audition se détériore. En temps normal, elle commence à fortement décliner à partir de 65 ans.

Mais pour les personnes exposées aux bruits assourdissants dans les casques et les écouteurs, les soucis arrivent beaucoup plus tôt, à savoir dès la quarantaine .

Les bons gestes à adopter

Outre le fait de baisser le volume dans les casques et les écouteurs et d'éviter les endroits trop bruyants, les spécialistes de l'audition émettent quelques conseils à destination des jeunes afin de les aider à préserver leur santé auditive.

Par exemple, en boîte de nuit ou dans tout autre endroit où le bruit est fortement présent, il est conseillé de porter des bouchons d'oreilles . À défaut de ne pas absorber totalement le son (ce qui serait dommage dans une discothèque), ces dispositifs le réduisent de manière significative.

Il existe aussi aujourd'hui des casques qui filtrent le bruit ambiant, ce qui permet une totale immersion sans avoir à pousser le volume à son maximum. Et pour ceux qui ont l'habitude d'écouter de la musique pendant des heures, même à volume raisonnable, il est indiqué de prévoir des pauses régulièrement .

Les personnes qui présentent déjà des soucis doivent entamer les soins requis. Sachant que l'Assurance maladie ne rembourse qu'une partie des frais médicaux, il est recommandé de recourir à un comparateur mutuelle santé et de choisir l'offre la plus avantageuse pour bénéficier de la meilleure prise en charge.