La vaccination contre le COVID-19 a été imposée pour toutes les personne et travailleurs à haut risque de contamination, comme les personnels de santé, dans plusieurs pays. Certains imposent même le vaccin pour tous les citoyens majeurs sur leur territoire, d’autres rendent l’accès à plusieurs espaces publics et activités impossibles pour les non-vaccinés.

La découverte des vaccins contre le COVID-19 a permis à plusieurs pays de se redresser face à cette terrible épidémie qui a fait ravage dans le monde entier. Une pandémie qui n'était pas forcément prévue dans les devis mutuelle santé auparavant.

Un peu moins d'un an après cette découverte, la vaccination devient obligatoire pour plusieurs catégories professionnelles ou tranche d'âge dans beaucoup de pays, depuis quelques mois. En Amérique, en Europe, et même en Afrique, l'État adopte une solution plutôt radicale en imposant la vaccination à plusieurs classes de travailleurs sous peine de sanctions, voire l'interdiction formelle de travailler. Il y a même des entreprises qui exigent de leurs salariés qu'ils soient vaccinés.


Quels sont les candidats obligatoires à la vaccination ?

Pour la France, le vaccin est devenu obligatoire pour les pompiers, les personnels soignants ainsi que ceux des maisons de retraite et aides à domicile, depuis le 15 septembre 2021. Il en est de même pour la Grèce et l'Italie qui a adopté l'obligation vaccinale pour les personnels de santé depuis le 25 mai 2021 tandis que les personnels des maisons de retraite seront soumis aux mêmes contraintes à partir du 10 octobre 2021. Pour le Royaume-Uni, ces nouvelles mesures seront appliquées à compter du 11 novembre prochain.

D'autres professions moins à risque sont également concernées, notamment :

  • Tout employé fédéral ou d'agence fédéral, quel qu'il soit, tel le cas des États-Unis et du Canada ;
  • Les fonctionnaires au Zimbabwe ;
  • Les militaires et enseignants en Guinée équatoriale, et cela depuis le 20 juillet ;
  • et même les employés dans le domaine du tourisme en Gambie.

Pour certains, ce sont les entreprises même qui exigent de leurs salariés qu'ils se fassent vacciner pour pouvoir continuer à travailler. Ce cas se présente surtout aux États-Unis, où à Washington, un système de pass sanitaire doit être mis en place pour les sociétés de plus de 100 employés.

Les cas les plus extrêmes sont le Vatican, la Nouvelle-Calédonie, le Tadjikistan et le Turkménistan qui ont tous instauré l'obligation du vaccin contre le COVID-19 pour toutes ses habitants ou presque.


L'absence d'une carte vaccinale devient un blocage pour de nombreuses personnes

Vu que la vaccination est obligatoire pour certaines professions, les travailleurs dans ces domaines qui ne sont pas encore vaccinés peuvent être amenés à ne plus avoir l'autorisation de travailler. À Los Angeles, les élèves de plus de 12 ans doivent être vaccinés pour pouvoir continuer à étudier dans les établissements publics.

L'accès à des lieux communs tels que les hôpitaux, restaurants, bar, théâtre sont également interdit aux personnes non vaccinées au Québec. Dans le cas de l'Italie, les personnels de établissements scolaires et universitaires, ainsi que les étudiants de ces universités doivent avoir un justificatif de test COVID-19 négatif valide quarante-huit heures à défaut de vaccination.